Plus de 12 millions de visiteurs

Succès confirmé pour la 30e édition des Journées européennes du patrimoine

Plus de 12 millions de visiteurs ont pu découvrir ou redécouvrir, cette année encore, la diversité du patrimoine national. À l’invitation du ministère de la Culture et de la Communication, ils ont parcouru un siècle de protection pour célébrer le centenaire de la loi de 1913 sur les monuments historiques. 

La 31e édition des Journées européennes du patrimoine se tiendra les 20 et 21 septembre 2014.

Pour leur 30e édition, les Journées européennes du patrimoine, qui se sont déroulées les 14 et 15 septembre, ont rendu hommage à l’histoire et à la vitalité de l’action patrimoniale depuis cent ans. Elles ont convié le public à regarder autrement les richesses monumentales et mobilières qui l’entourent. Qu’il soit protégé (classé ou inscrit au titre des monuments historiques), labellisé (Patrimoine du XXe siècle, Maisons des Illustres, Jardin remarquable), inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, qu’il appartienne à l’architecture domestique, religieuse, industrielle, militaire, judiciaire, hospitalière, chaque monument ou site ouvert a permis aux visiteurs de comprendre l’intérêt d’œuvrer pour la préservation et la valorisation du patrimoine.

16 955 lieux ouverts cette année (16 000 en 2012). Le public a pu notamment mesurer l’importance du patrimoine industriel français. Ils ont été plus de 2 620 à découvrir les locaux de l’ancienne usine textile Tase à Vaulx-en- Velin dans le Rhône, près de 2 620 à admirer l’architecture de la manufacture royale de Bains-les-Bains dans les Vosges, et plus de 15 000 à visiter l’ancienne chocolaterie Menier à Noisiel en Seine-et-Marne…

Edifices ayant reçu le label Patrimoine du XXe siècle. Le public a pu également aller à la découverte des édifices ayant reçu le label Patrimoine du XXe siècle. La villa Berliet à Lyon, construite entre 1911 et 1912 par l’architecte lyonnais Paul Bruyas, a ainsi reçu la visite de près de 2 300 personnes. La villa Arson à Nice, construite au début des années 70 par Michel Marot, a séduit plus de 1 350 visiteurs.

Ces Journées ont été aussi l’occasion de mettre à l’honneur la variété de l’architecture hospitalière (centre hospitalier G. Marchant, Toulouse : 800 visiteurs ; centre hospitalier, Orléans : 250 visiteurs), et celle du patrimoine maritime et fluvial (chantier de l'Hermione, Rochefort, Charente-Maritime) : 4 857 visiteurs.

Les Journées européennes du patrimoine sont organisées par le ministère de la Culture et de la Communication. Placées sous le patronage du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, elles reçoivent le concours des propriétaires publics et privés de monuments historiques et bénéficient de l'implication du Centre des monuments nationaux, du réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, de la Fondation du Patrimoine et des associations de sauvegarde du patrimoine présentes depuis la toute première édition : les Vieilles Maisons françaises et La Demeure Historique. Elles bénéficient, cette année encore, du soutien fidèle du groupe Michelin, de la Fédération Française du Bâtiment, de la RATP et de la Mairie de Paris ; et d’une large couverture media grâce au soutien du quotidien Metronews, du magazine Art&décoration, de France Télévisions et de Radio France.