Les Journées européennes du patrimoine auront lieu les 17 et 18 septembre prochain. Placée cette année sous le thème "Patrimoine et citoyenneté", cette 33e édition propose d’appréhender les lieux et les monuments emblématiques où la citoyenneté s’est construite et dans lesquels elle s’exerce quotidiennement. Cette manifestation est l’occasion de les célébrer dans toute leur richesse. Les journées ne s’attachent pas seulement aux lieux traditionnels, symboliques ou d’exercice, de la citoyenneté, elles mettent également à l’honneur ceux qui cristallisent l’engagement citoyen, en faveur de la protection et de la reconnaissance du patrimoine et ceux qui les défendent.

Annulations ou modifications horaires - Île-de-France

En raison des mesures de sécurité renforcées pour ces Journées à la demande de Mr Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur et de Mme Audrey Azoulay, Ministre de la Culture et de la Communication, certaines opérations pourront être annulées ou les horaires d’ouverture, modifiées.

Annulations : Conférence des Évêques de France (Paris 7) (sécurité), Ministère du Travail (Paris 7) (sécurité), Hôtel de Vogüé (Paris 7) (sécurité), BNP Paribas (paris 9) (sécurité), Ambassade de Serbie (Paris 16), Lycée Janson de Sailly (Paris 16) (sécurité), Jardin et du mobilier de Georges Devoux (77), Fort de Saint-Cyr (78) (travaux), Église Saint-Sulpice de Bailly (travaux), Commune de Vauhallan (91) (sécurité), France 3 Île-de-France (92)

Modifications horaires - Île-de-France : Hôtel de Matignon (ouverture seulement le dimanche de 9h à 19h), Hôtel de Clermont (ouverture seulement le dimanche de 10h à 18h), Banque de France (samedi et dimanche de 10h à 18h), Ministère de l’Intérieur (ouverture seulement le samedi de 10h à 18h).

Pour toute informations supplémentaires, voir le site dédié à la manifestation,cliquez ici

Entretien avec Jean-Pascal Lanuit, directeur régional adjoint des affaires culturelles d’Île-de-France

Photo © Quitterie Berchon/Drac IDF

"Les Patrimoines, un enjeu citoyen"

Jean-Pascal Lanuit, directeur régional adjoint des affaires culturelles d’Île-de-France, analyse le thème choisi pour cette 33e édition des Journées européennes du patrimoine.

"Patrimoine et citoyenneté" Que vous évoque ce thème ?

Il m’évoque l’ouvrage d’Arlette Auduc "Quand les monuments construisaient la nation"(2008). Mais nous sommes alors dans un lien patrimoine/nation et donc patrimoine/nationalité. Avec patrimoine/citoyenneté, on va au-delà de la nationalité, même si le concept est en France très proche de celui de citoyenneté. On ne met en avant pas seulement un héritage constitutif, mais aussi un engagement politique à partir et autour du patrimoine. C’est ce qui fait la richesse du thème parce que le patrimoine, les patrimoines, représentent un enjeu aussi citoyen, pas uniquement de mémoire ou d’identité mais aussi de mobilisation, de construction du futur, d’appropriation et de répartition des richesses culturelles entre la population. On s’aperçoit au quotidien, par exemple dans les enquêtes publiques, combien ces enjeux sont tout à fait mobilisateurs pour les citoyens : leur réflexion sur ce qui fait patrimoine est souvent au cœur du débat sur le futur de la ville.

Pour quelles raisons avez-vous choisi ce lieu ?

Parce que les vestiges de la Bastille illustrent la relation qu’on peut avoir avec le patrimoine. La Bastille a été abattue par les citoyens. Mais en même temps, elle est une référence politique permanente et régulièrement invoquée, elle est à l’origine des identités citoyennes en France. On est passé du rejet absolu de cet immeuble à une forme de vénération de l’histoire qui s’est construite autour. Nous sommes donc dans un rapport de mémoire, d’évocation voire d’invocation. Mais sans mémoire, le collectif ne peut pas non plus élaborer un futur et c’est en cela que la relation citoyenne est très importante. Le patrimoine ce sont les traces du passé qui forment une mémoire collective, elle-même nécessaire à l’entretien des processus créatifs pour continuer à faire avancer la nation.

Avez-vous un autre exemple de lieu à visiter illustrant la thématique citoyenne ?

C’est l’occasion de découvrir les Archives nationales qui sont au service des citoyens et d  la pérennité de leurs droits, à Pierrefitte-sur-Seine (93) et dans le quadrilatère Rohan-Soubise dans Paris. Je pensais aussi à la Maison de Léon Blum à Jouyen- Josas, labellisée Maison des Illustres, et dont la personnalité qui y vivait était bien sûr très impliquée sur les questions de citoyenneté.

Propos recueillis par Quitterie Berchon/Drac IDF

En Île-de-France

Dans la région, ce sont près de 1 500 sites et édifices qui participent à la manifestation : hôtels particuliers, sites industriels, églises, lieux de pouvoir et emblématiques, créations d’architectes... Ces monuments, porteurs d’histoire et de symboles, ouvrent leurs portes pour le plus grand plaisir des curieux de tous âges.

En France, Les Journées européennes du patrimoine sont organisées par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des patrimoines et mises en œuvre par les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC).

Placées sous le patronage du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, elles reçoivent le concours des propriétaires publics et privés de monuments historiques et bénéficient de l’implication du Centre des monuments nationaux, du réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, de la Fondation du Patrimoine et des associations de sauvegarde du patrimoine présentes depuis la toute première édition : les Vieilles Maisons françaises et La Demeure Historique.