Pour la 5e édition de Partir en livre, l’auteur et l’illustrateur Zep, le père de Titeuf, a créé une affiche qui donnera à la fête ses couleurs. Zep explique sa démarche artistique en trois questions.

(...) Alors, comme les petits héros de Zep, du 10 au 21 juillet, chevauchez des livres, envolez-vous et rêvez ! Bonne fête à toutes et tous ! Franck Riester, ministre de la Culture

© Zep pour Partir en livre

Que vous inspire Partir en Livre et l’été ?

Zep - "Le livre est un bon moyen de partir en vacances. Je me souviens des bandes dessinées qui m’accompagnaient. Elles était usées parce que je les traînais partout. Contrairement aux films, elles duraient des heures, des jours. Je prenais un soin fou à écrire mon nom dedans. Pas seulement parce qu’elles étaient à moi… mais parce que, même si j’étais incapable de le comprendre alors, j’en devenais un peu l’auteur. J’imaginais ce qui arrivait aux héros lorsque je m’endormais, ce qui s’était passé entre deux cases. Je crois que c’est la force du livre : On l’emporte avec nous et il nous emporte avec lui."

Sur l’affiche, Titeuf et ses amis caracolent sur des livres : la lecture est-elle une aventure, un voyage, un jeu ? Titeuf lit-il beaucoup ?

Zep - "Titeuf est un élève et ses lectures sont hélas, comme souvent à cet âge-là, obligatoires. Mais comme tout le monde, il aime la fiction. Il aime qu’on lui raconte des histoires. Aujourd’hui, les enfants cherchent la fiction dans les séries télé et les jeux vidéo. Ce sont des nouveaux champs d’exploration. Mais rien n’est personnalisé comme la lecture."

Quel est votre meilleur souvenir de lecture d’enfance ?

Zep - "Lucky Luke et le XXe de cavalerie, les albums de Spirou. Ceux d’Astérix et d’Achille Talon étaient lus par toute la famille. On les citait ensemble, on se marrait en famille grâce à eux. C’était génial !"

Propos recueillis par l'équipe de Partir en Livre

Itinéraire du dessinateur

Zep est né en Suisse en 1967. Il s’inscrit aux Arts Déco de Genève d’où il sortira diplômé. Il publie Victor dans la presse, puis est remarqué par Le Journal de Spirou. Après quelques albums, en 1992, il donne naissance à Titeuf par hasard, sur un carnet de croquis, alors qu’il dessine des souvenirs d’enfance ! La première planche est publiée dans un fanzine et, à sa lecture, Jean-Claude Camano des éditions Glénat lui propose de l’éditer.

La grande aventure de Titeuf

C’est le début de la grande aventure de Titeuf. Le succès est croissant et devient rapidement un véritablephénomène du monde de l’édition. Plus de 20 millions d’albums de Titeuf ont été vendus, et il est traduit dans plus de 25 pays, dont la Chine. En mai 2000, Titeuf fait
son apparition dans les romans de la Bibliothèque Rose chez Hachette Jeunesse.
En 2001, paraît Le Guide du zizi sexuel (textes d’Hélène Bruller). Ils lancent ensemble Les Minijusticiers chez Hachette Jeunesse en 2003, dont Zep supervise aussi l’adaptation en série animée qui est diffusée sur TF1. Zep a également illustré la même année un livret pédagogique pour Handicap International et réalisé un carnet de 68 pages pour l’album Chansons pour les pieds de Jean-Jacques Goldman. Zep a collaboré à Sol En Si en réalisant la pochette et les illustrations du livret du disque Sol En Cirque.

Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2004

En janvier 2004, il reçoit le Grand Prix de la ville d’Angoulême le récompensant pour l’ensemble de sa carrière. Il publie la même année Le Monde de Zep, une invitation à pénétrer dans son univers et parcourir sa – déjà si complète – vie d’artiste. Il a été le président du Festival d’Angoulême en 2005.
Zep a démarré en 2004 une collaboration avec Tebo sur la série Captain Biceps (6 tomes parus), adaptée et diffusée sur France 3. Il renouvelle cette collaboration en 2008 avec la parution de Comment dessiner ? Il s’associe également en 2008 avec Stan et Vince pour le lancement de Chronokids (5 tomes parus), les aventures de deux enfants capables de remonter le temps : en 2011, pour le tome 3, la série a reçu le prix de la meilleure série jeunesse au Festival international de la BD d’Angoulême. En 2009, Zep a publié chez Delcourt Happy Sex dans un registre plus adulte, suivi de Happy Girls et Happy Rock. Il écrit et réalise Titeuf, le film sorti en avril 2011.

Une grande exposition fête les 20 ans de Titeuf

En 2013, Titeuf fête ses 20 ans et, à cette occasion, une grande exposition lui est consacrée au Salon du livre de Paris, puis au Salon du livre de Genève. La même année, l’ensemble de la série devient disponible en numérique dans le monde entier !
En septembre 2013, avec la parution d’Une histoire d’hommes, Zep propose, dans un tout autre registre, un album au graphisme ouvertement réaliste dont la thématique dresse l’inventaire des passions et des désirs enfouis d’un groupe d’ex-musiciens.
L’année suivante, Zep revient à l’humour et publie Happy Parents, un album drôle et touchant sur la relation parents-enfants, ainsi qu’un album spécial des Chronokids consacré aux Grandes inventions de l’Histoire.
Depuis novembre 2014, il anime régulièrement le blog "What a wonderful world !", hébergé sur le site internet du quotidien Le Monde, publié en album chez Delcourt en octobre 2015.
La même année, outre le 14e tome de Titeuf : Bienvenue en adolescence !, Zep publie en novembre chez Glénat un ouvrage érotique dessiné par Vince : Esmera.