Au sein de la Direction régionale des affaires culturelles, le service régional de l’archéologie est chargé de mettre en œuvre, au niveau de la région, la politique de l’État en matière d’archéologie.

Le service régional de l'archéologie pilote la politique d'étude, d'inventaire, de protection, de conservation et de valorisation du patrimoine archéologique au niveau régional. Il fait appliquer les dispositions législatives et réglementaires relatives à l'archéologie.

Pour mener à bien ses missions, le Service régional de l’archéologie, placé sous l’autorité du Préfet de région, est conseillé par la Commission territoriale de la recherche archéologique, et s’appuie sur les opérateurs et les chercheurs qui réalisent les opérations archéologiques.

Le service se compose d’une équipe d' archéologues, ingénieurs, conservateurs du patrimoine, techniciens et personnels administratifs. L’organisation du service, adaptée à la taille et la diversité de la région, permet d’assurer une action sur l’ensemble du territoire, associant une approche territoriale et une approche thématique autour des 4 missions principales. Il gère, au sein des dépôts archéologiques répartis sur l’ensemble du territoire, les collections archéologiques et les archives de fouilles.

Le service régional de l'archéologie  travaille en lien avec les autres services de la DRAC compétents en matière de protection du patrimoine, notamment la Conservation régionale des monuments historiques  - les monuments protégés constituant souvent des sites archéologiques - et les unités départementales de l’architecture et du patrimoine (UDAP) qui participent à la promotion de la qualité patrimoniale, architecturale et urbaine, à la conservation et à la valorisation du patrimoine bâti.

Il collabore avec les collectivités territoriales : Région, Départements, établissements publics de coopération intercommunale, communes, tant pour accompagner leurs projets d’aménagement que pour accompagner étroitement leurs services en charge du patrimoine.

Enfin, il contribue avec les musées à la conservation des objets, sauvegardés dans de bonnes conditions, et à la présentation des résultats scientifiques au public.

Par ailleurs, le service régional de l'archéologie travaille en étroite relation avec l’ensemble des scientifiques, bénévoles et professionnels qui interviennent dans le champ de l’archéologie au CNRS et à l’Université, avec l’Institut National de la Recherche Archéologique Préventive (INRAP), et avec les opérateurs des collectivités territoriales et les opérateurs privés agréés.

En 2019,  70 870 entités archéologiques sont recensées en Auvergne-Rhône-Alpes