L’égalité entre les femmes et les hommes a été consacrée « grande cause nationale » par le Président de la République pour toute la durée du quinquennat.Il s’agit de s’attacher à faire progresser l’égalité dans les faits, avec une obligation de résultats.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a lancé le 4 octobre un Tour de France de l’égalité, pour recueillir les témoignages et les besoins des femmes, identifier les bonnes pratiques, dans le cadre d’ateliers organisés sur tous les territoires. Le 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Président de la République a annoncé plusieurs mesures permettant de renforcer la prévention de toute violence sexiste ou sexuelle par l'éducation et la diffusion d'une culture de l'égalité, de développer l’accompagnement des victimes, d’améliorer la répression des auteurs de violences. Les axes retenus pour faire progresser de manière décisive sur la période 2018-2022 l’égalité entre les femmes et les hommes seront annoncés le 8 mars 2018.

Le ministère de la Culture poursuit et amplifie dans ce cadre son action en faveur de l’égalité, en lien étroit avec le secrétariat d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes. L’édition 2017 de l’Observatoire de l’égalité dans la culture et la communication a dressé un constat encore sévère des inégalités au 31 décembre 2016, confirmé par la première édition du rapport de situation comparée élaboré par le ministère de la Culture pour son périmètre interne.La mobilisation de tous les acteurs doit impérativement connaître de nouveaux développements pour que le secteur culturel progresse de manière décisive vers l’égalité, renforçant la dynamique engagée depuis plusieurs mois dans le cadre de la feuille de route égalité du ministère pour 2017 et de sa candidature à la labellisation Égalité de l’AFNOR.
L’ensemble des mesures de la feuille de route adoptée pour 2017 par le comité ministériel pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture et la communication, lors de sa séance du 15 décembre 2016, ont été réalisées ou sont en cours de réalisation, de même que le plan d’action présenté dans le cadre de la candidature du ministère au label Égalité de l’AFNOR. Le ministère de la Culture a été le premier ministère à obtenir cette labellisation, en octobre 2017.
L’amélioration des processus internes du ministère sera poursuivie et la prise en compte des enjeux de l’égalité dans la conduite des politiques culturelles auxquelles il participe sera
renforcée. Le ministère s’appuiera pour ce faire notamment sur les procédures et outils élaborés à la faveur de sa candidature aux labels Égalité et Diversité de l’AFNOR. Il accompagnera tous les établissements publics et services à compétence nationale dans leur démarche de labellisation et est prêt à soutenir toutes les institutions culturelles qui souhaiteraient bénéficier de son
expérience en matière de candidature au label Égalité, en mettant à leur disposition la méthodologie déployée et certains des outils qu’il a élaborés dans ce cadre. Cette démarche, qui pourra concerner notamment les écoles territoriales d’enseignement supérieur artistique, les structures labellisées du spectacle vivant, les musées territoriaux, sera approfondie avec les collectivités territoriales dans le cadre du conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel. En permanence, un lien étroit est tissé entre les chantiers visant à la prévention des discriminations au sein des structures concernées, et les politiques culturelles qu’elles portent et qui rayonnent à l’extérieur, vecteurs puissants de promotion de la diversité et
de l’égalité entre les femmes et les hommes.

En interne, le ministère de la Culture poursuivra le déploiement de son plan d’action en s’appuyant notamment sur le protocole d’accord sur l’égalité professionnelle en cours de négociation avec les organisations syndicales. Celui-ci déclinera le protocole signé en 2013 au niveau de la Fonction publique et permettra de structurer l’action en faveur de l’égalité en matière de rémunération et de parcours professionnel, d’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle, de prévention de toute violence faite aux agents sur leur lieu de travail, de lutte contre le harcèlement sexuel et le harcèlement moral, ces trois derniers enjeux concernant d’ailleurs tout autant les femmes que les hommes.

La présente feuille de route égalité du ministère de la Culture s’est nourrie des échanges conduits avec le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, à l’occasion de l’élaboration par
celui-ci de son « rapport sur les inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture ».
Elle a été soumise à l’avis du comité ministériel pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture et la communication du 7 février 2018.
Elle s’inscrit dans le cadre des priorités fixées au plan interministériel en matière d’égalité, appelées dans une première partie, et se déploie sur sept axes d’amélioration de l’égalité dans les politiques culturelles.