Archéologies mahoraises, au pluriel : le titre de la publication 2017 des "Patrimoines cachés" illustre la diversité des recherches et rappelle la multiplicité des acteurs qui se sont succédés depuis quarante ans à Mayotte, pour les construire.

Cette publication permet de faire découvrir à un large public ce patrimoine culturel de Mayotte, dont la sauvegarde repose autant sur les politiques publiques que sur l'engagement citoyen.

Introduit par le préfet de Mayotte et le président du Conseil départemental de Mayotte, ce livret, en trois parties, présente pour la première fois la carte archéologique de Mayotte, ainsi que les méthodes d'élaboration des connaissances archéologiques.

 

 

Edito de la prefecture de Mayotte

La mise en œuvre d’une politique de développement culturel durable à Mayotte doit s’adosser sur des connaissances scientifiques qui seules permettent de créer une relation harmonieuse entre histoire et modernité, dans le respect de tous les savoirs, académiques et traditionnels.

La structuration progressive des missions de la DAC Mayotte en faveur du développement de l’archéologie préventive et de l’archéologie programmée a pour objectif de mettre en place, dans un dialogue régulier avec les acteurs de l’archéologie, des protocoles de travail, des outils réglementaires, mais aussi des formations professionnelles et de sensibilisation du public, afin que chacun – collectivités, associations et scientifiques – prenne la place qui lui revient dans l’écriture du récit de l’histoire de Mayotte.

« Que quelque chose persiste en changeant, voilà ce que signifie durer » écrivait Paul Ricœur *.

Dans cette dynamique, l’État soutient le Conseil départemental dans sa volonté de labellisation du musée de Mayotte (MuMA) au titre des “Musées de France” afin que soit reconnue la valeur du patrimoine mahorais et que les collections réunies dans les réserves du MuMA soient protégées et valorisées.

Le potentiel archéologique de Mayotte est immense, comme en témoigne la carte archéologique de Mayotte qui rassemble les sites témoins d’une occupation humaine du IXe au XXe siècle. Le livre ouvert par ces découvertes scientifiques s’inscrit pleinement dans le développement culturel, social et économique de l’île. C’est un témoin qu’il faut passer à la jeunesse de Mayotte pour lui donner les moyens de prendre en main son destin.

Frédéric Veau
Préfet de Mayotte

* Ricœur Paul, Temps et récit, Paris : Seuil (coll. “L’ordre philosophique”), 1983.