La Direction des Affaires Culturelles de Guyane est crée en 1992.

Chronologie des états de la maison créole "Delabergerie", siège de la DRAC jusqu'en 2014.

La création des DRAC en métropole date de 1977 et c'est en 1982 que la première DRAC d’outre-mer fut créée à l’Île de la Réunion, puis en 1984 en Martinique et en 1989 en Guadeloupe.

En 1992, la région Guyane se voit dotée de sa propre Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Son installation a suivi celle d’un service inter-régional de l’archéologie assez original, couvrant la Martinique et la Guyane, initiateur de la première grande opération patrimoniale, en archéologie préventive, réalisée à l’occasion de la création du barrage hydroélectrique de Petit-Saut.

En 2010, la réorganisation des services déconcentrés de l’État génère l’intégration du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine (STAP) au sein de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Autre changement émanant de cette réorganisation, la dénomination DRAC devient DAC : Direction des Affaires Culturelles.