Chef de service : David Morisset - Architecte des Bâtiments de France (ABF)

Infos générales

UDAP du Lot-et-Garonne
2 bis rue Etienne Dolet
47000 AGEN
05.53.47.08.42
udap.lot-et-garonne@culture.gouv.fr
urbanisme : ads.udap47@culture.gouv.fr

PERMANENCES DANS LES COMMUNES
Communauté de Communes Bastides en Haut Agenais Périgord à Monflanquin
Agglomération du Grand Villeneuvois à Casseneuil

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE
Du lundi au vendredi de 10h00 à 11h30 et de 14h00 à 16h30

ACCUEIL SUR RENDEZ-VOUS
Du lundi au vendredi de 8h30 à11h30 et 13h30 à 16h30

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cloître de Marmande ©UDAP47

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ARCHITECTURE EN LOT-ET-GARONNE

Le paysage et le patrimoine de Lot-et-Garonne portent la qualité et les valeurs durables de son cadre de vie et de son économie. Près de deux cent communes du département sont concernées par un espace protégé : site inscrit ou classé, monument historique et ses abords, ZPPAUP/AVAP ou site patrimonial remarquable.

Carrefour d’entités géographiques naturelles et humaines, le département est situé au coeur du Bassin Aquitain, aux portes du Toulousain, du Quercy, de la Guyenne et de l’Armagnac. Son architecture mélange savamment les matériaux de brique et de pierre calcaire de ces régions. Les paysages de collines et de coteaux sont traversés par les larges vallées ouvertes par les cours d’eau abondants – Garonne, Lot et Dropt – bordés de terrasses hautes et basses et de plaines inondables. Axes de communication, elles accueillent les villes centres tandis que les villages choisissent les hauteurs. Les bastides, de composition orthogonale et de construction rapide, témoignent d’une économie médiévale viticole et spéculative.

L’espace rural est dominé par une agriculture diversifiée de vergers, céréales, vignes et prairies d’élevage. Les terres cultivées sont ponctuées de belles constructions. Le paysage jardiné est souvent comparé à celui de la Toscane. Les forêts occupent les limites du département : les pinèdes des Landes et les châtaigneraies du Quercy et de la Dordogne. Cependant, le fort étalement du peuplement qui marque le nouveau siècle, s’oppose au dépeuplement qui pesait sur les villages au XXe siècle. «L’exode urbain» touche les centres anciens. Les sites naturels et bâtis ponctuent ces espaces liminaux et en sont les repères à préserver.