REGION LIMOUSIN

En 2007, ce sont 468 dossiers d'aménagement divers qui ont été instruits par le service ; 28 arrêtés de diagnostics ont été prescrits, soit une augmentation sensible par rapport à l'année précédente. Cependant, globalement le nombre d'opérations réalisées en archéologie préventive (diagnostics et fouilles) est inférieur à celui de 2006 (vingt-neuf contre trente-cinq).

La carte archéologique progresse avec la création et la mise à jour de 1 298 entités. Au 31 décembre 2007, 5 713 entités sont répertoriées en Corrèze, 6 339 en Creuse et 5 923 en Haute-Vienne, pour un total de 17 975.

Il faut aussi souligner, en regard du faible nombre d'opérations de terrain programmées, un relatif développement de PCR (Projets Collectifs de Recherche) qui apparaissent comme des lieux particulièrement
fédérateurs de chercheurs de toutes institutions (voir les comptes-rendus en fin de volume).

La valorisation des sites archéologiques au moins pour ceux intéressant l'Age du Fer et l'Antiquité, devrait connaître un développement sensible dans les années qui viennent avec la création en 2007 de l'association de préfiguration du "pôle régional d'archéologie antique de Tintignac" ; à partir de la mise en valeur de ce site d'intérêt européen, la mise en réseau des autres sites, de la Corrèze dans un
premier temps puis des deux autres départements ensuite, sera un des objectifs prioritaires.

S'agissant des publications, nombre d'articles intéressant la région ont pu être publiés, en particulier à l'occasion du colloque de l'AFEAF et du Congrès archéologique de France tenu en 2005 en Corrèze. 

Martine Fabioux, conservatrice régionale de l'archéologie

 >> Le bilan scientifique régional 2006 est en téléchargement ci-contre dans son intégralité.