Le chantier de la face sud de la nef se poursuit après cinq mois de travaux sur la partie supérieure de l’échafaudage. Les maçons tailleurs de pierre de l’entreprise Charpentier PM sont à l’œuvre pour déposer les pierres abimées, faire tailler les pierres à remplacer en atelier et reposer exactement à l’endroit prévu chacune des pierres numérotées et identifiées lors de l’opération préalable de calepinage.

Chaque nouvelle réalisation est à l’identique de la pierre abîmée par le temps et la pollution. Pour ce faire, quatre variétés de pierres sont utilisées, la pierre de Lavoux pour la balustrade supérieure, la pierre de Migné pour les sculptures, la pierre de Vernon pour les gargouilles et la pierre de Richemont pour le parement.

C’est une équipe constituée de tailleurs de pierre professionnels et de jeunes en formation qui se charge depuis février 2015 de cette phase du chantier. Marie-Etienne, Marie-Lucienne et Edgar, actuellement en formation Bac Pro Artisanat et métiers d’art, option taille de la pierre au Lycée de l’Acheuléen à Amiens ont intégré temporairement l’équipe à l’occasion de leur stage de trois semaines en entreprise. Même si la technologie permet à l’heure actuelle de bénéficier de machines qui dégrossissent la pierre, 90% du travail est exécuté à la main, afin de donner les exactes formes et dimensions des blocs à remplacer. Les joints des pierres, quant à eux, sont réalisés avec un mélange de chaux et de sable, comme lors de la construction de la cathédrale, afin de respecter la structure de la pierre et de garantir une prise et une couleur similaire à l’existant ancien.

Prochaine intervention de taille pour l’édifice : la balustrade supérieure qui date de la restauration du XIXe siècle doit être intégralement remplacée en raison de son état de dégradation avancée due aux ruissellements des eaux pluviales, à la pollution et à la matière devenue friable. Cette intervention aura lieu fin mars 2015.