Lundi 21 mars 2016, le plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSVM) de Neufchâteau (Vosges) a été officiellement approuvé, avec la signature du document par le préfet des Vosges, en présence du maire de Neufchâteau.
Un acte qui marque l'aboutissement de plusieurs années de travail des services de l'Etat - notamment de la DRAC et de son Unité départementale de l'architecture et du patrimoine (UDAP des Vosges) et de la Direction départemental du territoire (DDT des Vosges) -, en étroite concertation avec la commune, la communauté de communes et la commission locale.

Le premier secteur sauvegardé créé dans les Vosges

Le secteur sauvegardé de Neufchâteau est le premier créé dans les Vosges.
Il concerne l'une des rares communes du département peu touchée par les conflits mondiaux. 

La qualité et la richesse du patrimoine de la commune révèlent les différentes strates historiques : traces médiévales, patrimoine religieux, façades du XVIe au XVIIIe siècles, hôtels particuliers des rues neuves, Saint-Jean et de la place Jeanne d'Arc. Un patrimoine qui n'est pas toujours visible mais que le secteur sauvegardé permet également de signaler : les intérieurs XVIIIe exceptionnels, les cours et les caves antérieures, peu dénaturées.

Cette approbation vient achever une démarche entamée en 1994, lorsque, par délibération du 31 mai 1994, la commune de Neuchâteau a demandé la création d’un secteur sauvegardé au ministère de l’équipement. Son périmètre est créé le 22 avril 1999 par arrêté interministériel. Un nouveau périmètre élargi est validé par la commission nationale des secteurs sauvegardés (CNSS) le 7 novembre 2013. Tout l'enjeu est d'avoir intégré au périmètre du centre ancien la zone paysagère comprenant la promenade des marronniers et les berges du Mouzon.

Un document d'urbanisme qui prend en compte la diversité du patrimoine

Le plan de sauvegarde et de mise en valeur est aussi et avant tout un document d'urbanisme à part entière qui permet d'intégrer la richesse des patrimoines bâtis, mais également des espaces publics et des zones paysagères, tout en permettant l'évolution de la ville.
Il permet d'anticiper les zones potentielles de projets et à enjeux particuliers, et de préparer la nouvelle page de l'histoire de Neufchâteau, en fonction des besoins actuels et à venir, dans le respect et la connaissance du patrimoine existant.

Définition du secteur sauvegardé

Le secteur sauvegardé, introduit par la loi du 4 aout 1962, dite « loi Malraux » concerne des centres de ville présentant un caractère historique ou esthétique justifiant leur conservation, leur restauration et leur mise en valeur. L’arrêté préfectoral qui crée le secteur sauvegardé prescrit l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur qui a valeur de document d’urbanisme (il tient lieu de Plan local d'urbanisme).
Ce document vise à organiser la protection du patrimoine ainsi que le réaménagement du centre ancien. Il régit l'ensemble des espaces privés ou publics présentant un intérêt historique, esthétique ou nécessitant une conservation : des prescriptions architecturales sont ainsi édictés afin de s'assurer du respect du caractère des immeubles situés dans ce secteur. Les travaux soumis à autorisation concernent aussi bien l'intérieur que l'extérieur du bâtiment. De plus, les autorisations d'urbanisme délivrées dans ce secteur sont soumises à un avis conforme de l'Architecte des Bâtiments de France.