Ce bilan scientifique a été conçu pour diffuser les résultats des travaux archéologiques de terrain qui ont eu lieu en 1996.

Il s’adresse aux élus, aux aménageurs, aux collègues, aux étudiants et à toute personne intéressée par l’archéologie de sa région. Il est aussi utile pour les instances du service central de l’archéologie, qui dans le cadre de la déconcentration doivent être informées des opérations réalisées en régions, ainsi qu’aux membres des instances chargées du contrôle scientifique des opérations.