Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, a participé au XXVIème Sommet franco-espagnol, qui s’est tenu en visioconférence le 15 mars.

En marge de sa participation à la plénière du Sommet, la ministre de la Culture s’est entretenue avec José Manuel Rodriguez Uribes, ministre de la Culture et des Sports du Royaume d’Espagne.

Lors de cet entretien, les deux ministres ont échangé sur l’impact de la crise sanitaire liée à la COVID-19 sur les acteurs culturels en France et en Espagne et sur les mesures mises en place dans les deux pays pour y faire face. La ministre a évoqué l’effort très important réalisé en faveur de la culture au sein du plan de relance français, afin de refonder les politiques culturelles et d’aider les acteurs de la culture à se projeter dans l’avenir.

Les deux ministres ont également échangé sur les moyens de renforcer la coopération qui lie la France et l’Espagne en matière culturelle, notamment dans le domaine du livre.

Les enjeux européens étaient aussi au cœur des discussions, en particulier la directive sur le droit d’auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique, pour l’adoption de laquelle la France et l’Espagne s’étaient fortement mobilisées. Les ministres ont également rappelé, dans une déclaration d’intention signée à l’issue de leur rencontre, que la mise en œuvre de cette directive doit faire l’objet d’une attention toute particulière. Ils soulignent le rôle fondamental du droit d’auteur pour garantir la rémunération des créateurs et la diversité de la création dans l’environnement numérique et appellent à une stricte application de l’article 17 de la directive, destiné à garantir un juste partage de la valeur créée par l’exploitation des œuvres sur les plateformes de partage de contenus en ligne.

La ministre s’est également s’entretenue avec Madame Carmen Calvo, première Vice-Présidente du Gouvernement espagnol et ministre de la Présidence, des Relations avec le Parlement et de la Mémoire démocratique.

Cet entretien a permis d’évoquer les enjeux liés aux archives dans le prolongement de l’accord signé entre les deux pays en 2006, et les moyens de relancer la coopération sur les archives et fonds documentaires relatifs à la guerre civile espagnole, l’exil et ses conséquences. Enfin les ministres ont échangé sur la programmation qui pourrait accompagner le 50ème anniversaire de la mort de Pablo Picasso, que les autorités des deux pays souhaitent célébrer conjointement en 2023.