Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, fait part de son émotion après la disparition de l’acteur et réalisateur Yves Rénier.

 Enfant de la balle, il était le fils de l’acteur et metteur en scène de théâtre Max Rénier. Son premier rôle au cinéma lui est offert par Claude Autant-Lara dans Le Comte de Monte-Cristo en 1961. Quatre ans plus tard, aux côtés de Juliette Gréco, la France entière le découvre dans le feuilleton à l’immense succès Belphégor ou le Fantôme du Louvre, créé par Claude Barma. Yves Rénier devient ensuite Pierre Ribard dans la série les Globe-trotters, en 1966, et s’installe ainsi et durablement dans le quotidien et le cœur des Français.

 C’est en 1976 qu’Yves Rénier interprète pour la première fois le charismatique Commissaire Moulin, une série télévisée qui captive le public français pendant plus de 30 ans. La série télévisée, créée par Paul Andréota et Claude Boissol, est interrompue en 1982. En 1989 Yves Rénier décide de donner une suite à la série et en assure lui-même, avec talent, la réalisation. Ce personnage qui a su évoluer et se renouveler durant plusieurs décennies se confond parfois avec l’artiste, inoubliable héros populaire de la télévision française.

 Passionné par la réalisation, Yves Rénier multiplie les expériences : ces dernières années, il avait notamment porté au petit écran Flic tout simplement (2016), Je voulais juste rentrer chez moi sur l’affaire Patrick Dils (2017), et La Traque sur Michel Fourniret avec Philippe Torreton. En 2018, il réalise également le téléfilm Jacqueline Sauvage : C'était lui ou moi.

 Yves Rénier, acteur, nous a donné à voir un justicier au grand cœur avec le Commissaire Moulin, et le réalisateur nous a proposé son regard intelligent et humaniste sur les grand faits divers criminels de ces dernières années.

 

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, adresse ses sincères condoléances à sa femme et ses enfants.