C’est avec tristesse et émotion que Franck Riester, ministre de la Culture, a appris la disparition de Claude Lalanne.

Sculptrice très inspirée par la nature, les feuilles, les arbres, les fleurs, Claude Lalanne a composé une œuvre singulière, à l’image de "L'homme à la tête de chou", réalisée en 1968. Cette sculpture avait fasciné Serge Gainsbourg qui en avait fait l’acquisition et avait donné son titre à un album quelques années plus tard. Son talent s'est incarné dans les objets du quotidien : miroirs, mobilier, bijoux. En alchimiste de la matière, elle transforme l'éphémère de la flore et du monde animal.

Claude Lalanne avait étudié l’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts et à l’école des Arts décoratifs. Artiste indépendante, elle formait aussi avec son mari, François-Xavier Lalanne, l’un des duos d’artistes les plus célèbres du XXe siècle. Amis du couple Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, ils avaient signé pour eux de nombreuses pièces (sculptures, objets, mobilier).

Prisée des collectionneurs, l’œuvre de Claude Lalanne est aussi présente dans les collections publiques françaises, Fonds national d’art contemporain, FRAC Picardie, Centre Pompidou – Musée national d’art moderne.

Franck Riester adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.