Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a ouvert le 23 novembre le colloque : « Médias, Internet : enjeux et outils face aux images et violences sexistes » organisé par la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, présidée par Catherine Coutelle.
 
A l’occasion du lancement par le Gouvernement du 5ème plan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes, la ministre a rappelé dans son domaine que l’égalité entre les femmes et les hommes est un combat essentiel et que, malgré les progrès réalisés au cours de ces dernières années, beaucoup reste à faire.
 
Dans ce cadre, elle est revenue sur les réformes engagées depuis 2012 pour faire évoluer la représentation des femmes, en particulier la loi du 4 août 2014 qui a donné au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) les moyens de sanctionner les images ou comportements choquants à l’égard des femmes.
 
Elle a rappelé entre autres mesures que s'agissant des expertes intervenant dans des émissions d’actualité ou de connaissance, le projet de contrat d’objectifs et de moyens 2016-2020 de France Télévisions prévoit la parité à horizon 2020.
 
La ministre souhaite également renforcer la parité dans les établissements dépendant du ministère ainsi que dans leurs conseils d’administration à travers une politique de nomination volontariste.
 
Dans le cadre de la loi relative à l’égalité et à la citoyenneté, la ministre défend :
-    l’amendement du Gouvernement étendant les missions du CSA au contrôle de l’image des femmes dans les messages publicitaires, voté hier soir par l’Assemblée nationale ;
-    l’amendement, voté conforme au Parlement, introduisant la parité dans les commissions dépendant du ministère et qui attribuent des aides financières, au sein de ses établissements et de ses services déconcentrés.

Plus largement, le ministère poursuivra son action dans tous ses domaines d’intervention :

-       La loi Liberté de Création, Architecture, Patrimoine votée le 7 juillet dernier, prévoit en son article 3 que « la politique en faveur de la création artistique favorise l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de la création artistique» ;

-       Dans le cadre du Fonds pour l’emploi pérenne dans le spectacle (FONPEPS), un soutien particulier et significatif est apporté aux femmes artistes et techniciennes du spectacle afin d’accompagner leur retour à l’emploi grâce à une aide spécifique à la garde d’enfant ;

-       Dans son fonctionnement propre, le ministère fait évoluer ses pratiques dans la perspective de sa candidature au label Egalité.

Ces sujets seront à l’ordre du jour du prochain Comité égalité femmes hommes que la ministre réunira le 15 décembre prochain afin d’arrêter la feuille de route 2017 du ministère en la matière.