Benoîte Groult était l’une des figures les plus marquantes du combat féministe.

Après avoir exercé la vivacité de sa plume comme journaliste vedette dans les colonnes d’Elle et de Marie-Claire, Benoîte Groult s’était lancée avec bonheur dans l’aventure littéraire, d’abord en compagnie de sa sœur Flora. Du temps de cette collaboration, il nous reste encore en mémoire de très beaux titres comme « Journal à quatre mains », « Le Féminin pluriel » ou encore « Il était deux fois ».

Seule, cette fois, Benoîte Groult écrira un peu plus tard un de ses livres les plus frappants sur la condition féminine : « Ainsi soit-elle ». C’était en 1975. Pour les quatre-vingt-dix ans de l’auteur, l’ouvrage avait été réédité avec le même succès. Trente-cinq ans après, il apparaissait toujours comme un livre nécessaire. Preuve s’il en est que certaines victoires ne sont jamais définitivement acquises.