Maurice Frydland avait choisi la télévision, media grand public par excellence, pour exprimer son regard sur la société qui lui était contemporaine.

Il avait fondé les Rencontres Internationales de Télévision de Reims, créant un espace de dialogue alors inédit.

Passionné de l'image, mais aussi du récit, Maurice Frydland a longtemps navigué entre fiction et documentaire. Il deviendra en 1982 un des premiers réalisateurs de séries dont il sera un des pionniers du genre, avec notamment "Le Mystérieux Docteur Cornélius" ou "l'Epingle noire" et qu'il poursuivra avec talent jusqu'aux "Nestor Burma".

J’adresse à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances.