Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, adresse ses plus chaleureuses félicitations aux lauréats de la 23e édition des Victoires de la musique classique : la trompettiste Lucienne Renaudin Vary, la soprano Elsa Dreisig ; la mezzo Karine Deshayes, le pianiste Bertrand Chamayou, l'Orchestre de l'Opéra National de Paris dirigé par Philippe Jordan ; le compositeur Philippe Hersant et enfin la légende vivante de la musique Menahem Pressler, distingué d’une Victoire d’honneur.

Cette soirée illustre combien la France de la musique classique a du talent. Elle met en lumière de jeunes pianistes déjà très prometteurs, deux générations de chanteurs, trois générations de compositeurs et des instruments qui occupent rarement le devant de la scène.

 

Les nommés de ces 23e Victoires ont pu s’appuyer sur un enseignement supérieur de qualité, sur le professionnalisme des sociétés de production indépendantes et multinationales, mais également sur des artisans d’une facture instrumentale française au savoir-faire incontesté. Ils sont la preuve de l'exception culturelle française dans toute sa diversité et sa vitalité.

La ministre tient enfin à saluer les musiciens de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse et leur chef Tugan Sokhiev, qui portent à travers le monde une image vibrante de l'excellence symphonique française.