René Vautier vient de nous quitter.
Cinéaste sans concessions, à contre courant et souvent censuré, il aura été un témoin au cœur des tourments de son époque.
Toujours à l'avant-garde des luttes sociales, il a marqué toute son œuvre du combat contre le racisme et l’injustice, notamment au travers de son travail, au regard acéré, sur la décolonisation et la guerre d’Algérie.
Son film le plus connu, Avoir vingt ans dans les Aurès, fut couronné par le prix de la critique internationale à Cannes en 1972.
J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
Paris, le 04 janvier 2015