Samedi 21 juin 2014, à l’occasion de la 33ème édition de la Fête de la Musique, le ministère de la Culture et de la Communication met à l'honneur les musiques urbaines et organise un concert gratuit dans les Jardins du Palais-Royal.

Dès 18h30 autour du bassin, le chœur amateur ENVIE DE CHANTER avec ses 90 choristes abordant un répertoire très vaste, fera chanter le public sur des succès connus de tous. Dirigés par le ténor Marco Avallone, les chanteurs communiquent immédiatement à tous leur énergie, leur enthousiasme et... leur envie de chanter !

A partir de 19h20, se succèderont, sur la grande scène,  des artistes et groupes venus de divers horizons :

TARACE BOULBA

Fanfare funk urbaine au groove contagieux, Tarace Boulba est née il y a 20 ans d'une rencontre entre deux anciens des Négresses Vertes et un « funker » de Montreuil. Aujourd'hui, Tarace Boulba regroupe plus de 300 membres/musiciens. Avec un tel effectif, la bande ne se produit que rarement au complet, mais plutôt par formation de 30 à 50. « Mais quelle que soit la formation, sur scène, la fanfare est toujours animée par ce même sens du groove qui transforme chacun de ses concerts en méga-fiesta célébrant le dieu funk ».

NEMIR

Le flow facétieux et ciselé de Némir rebat les cartes du "rap jeu". Le Perpignanais, auto-proclamé « shérif du rap français », excelle dans un groove imparable et les audaces d'un joyeux ego-trip à l'instrumentation douce où résonnent les cuivres. Il assume volontiers une proximité avec la chanson française et twitte son amour pour Pauline Croze. Son univers gargantuesque convoque tous les styles sur une base hip-hop. « Je suis avant tout un passionné de musique », tempère-t-il. Ce goût remonte à loin, lui qui taquine les percussions dès le collège, "les seuls instruments que je maîtrise". 

LA FINE EQUIPE

Originaires de Marseille et Paris, les membres de La Fine Équipe, trois « beatmakers »,  magiciens des machines, pads, synthés et sampleurs, ont fait leur apparition en 2008 avec une première compilation instrumentale “La Boulangerie“. Un cocktail de recettes explosives pétries dans le son des années 70. La Fine Équipe multiplie alors émissions de radio, concerts, dj sets et collaborations (Jneiro Jarel, Wax Tailor, Onra …). En 2010, ils sortent un nouvel album “Fantastic Planet“ avec la participation de MC Mattic, de la chanteuse danoise Astrid Engberg et des rappeurs de A State of Mind (ASM). Ils poursuivent l’aventure avec “La Boulangerie 2“. Sur ce disque instrumental, la Fine Équipe s'approprie le son de ces 50 dernières années qu'elle mêle  à l'électro-hip hop, toujours avec de  nombreuses collaborations.

OXMO PUCCINO

Avec 15 ans de carrière et 6 albums,  Oxmo Puccino est un artiste passionné par les mots, la musique, l'image.

Né au Mali, ayant grandi à Paris dans le 19e arrondissement, Oxmo Puccino se révèle au grand public en 1998 avec "Mama Lova", hymne aux mamans paru sur la compilation Sad Hill. Quelques mois plus tard, il sort « Opéra Puccino », chef d’œuvre liminaire, certifié disque d'or, qui établissait la place d’un auteur et d’un rappeur singulier. En 2001,  Oxmo Puccino entame le siècle avec un album en noir et blanc, "L'amour est mort", où il prouve à nouveau sa maîtrise du maniement de la langue. En 2004, "Cactus de Sibérie",  enchante tous les publics. En 2006, Oxmo Puccino rencontre le mythique label Blue Note et sort, entouré de son groupe "The Jazzbastards", un concept album jazz sur une thématique de film noir. En 2009, après une tournée, des collaborations et des expériences fortes en Afrique et en Colombie, il sort ''L'Arme de Paix", album « naturellement hip-hop, évidemment musical, impérativement positif » récompensé d'une Victoire de la Musique et certifié disque d'or. Oxmo Puccino propose ensuite des chansons et une humeur inspirées du Brésil sur son dernier opus "Roi sans carrosse". Salué par la critique, distingué par une Victoire de la Musique, « Roi sans carrosse » est un album hip-hop, profond, d’une musicalité rare et touchante. 2014 est aussi  une année riche en expériences pour Oxmo Puccino qui participe, en tant qu'acteur, à l'opéra contemporain "Steve Five". Il publie également « 140 Piles », journal poétique sous forme de recueil de tweets et écrit et réalise un court-métrage. Oxmo Puccino cultive son originalité, explore l'écriture sous toutes ses formes. Comme il aime à le répéter, « ça ne fait que commencer ». 

Chaque changement de plateau sera l’occasion de donner au public présent dans les jardins « Les Échos de la Fête » par des participants d’évènements organisés dans toute la France et dans le monde.

Paris, le 06 juin 2014