5ème édition des Journées nationales de l’Archéologie les 6, 7 et 8 juin 2014
Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, invite le public à profiter de la 5e édition des Journées nationales de l’Archéologie qui se dérouleront du vendredi 6 au dimanche 8 juin 2014, dans toute la France.
Rendez-vous culturel et scientifique national, ces journées visent à sensibiliser le public à la richesse et à la diversité du patrimoine archéologique et à lui faire découvrir les enjeux actuels de la recherche archéologique, ses disciplines et ses méthodes.
Elles offrent au public l’occasion de comprendre les différentes facettes de l’archéologie depuis le travail sur le terrain jusqu’aux recherches en laboratoire et la présentation des vestiges.
Ces journées, pilotées par l’Inrap (Institut national de recherche archéologiques préventives), sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication, mobilisent l’ensemble de la communauté archéologique en France métropolitaine, en Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et à Mayotte.
1 000 manifestations
Sur tout le territoire, 1 000 manifestations produites par 450 organisateurs se déroulent dans près de 600 lieux. 55 « portes ouvertes » sont proposées sur des chantiers en cours de fouille. Des sites archéologiques font l’objet de visites exceptionnelles.
Des centres de recherche, des laboratoires, des monuments et des musées proposent au public une programmation originale.
Dans de nombreux musées et centres de culture scientifique et technique, les Journées nationales de l’Archéologie mettent l’accent sur les découvertes récentes. Des « Villages de l’archéologie » comme à Marseille, Epinal, Ajaccio et Rennes proposent une plongée au cœur du patrimoine autour de conférences, projections, ateliers, démonstrations et expérimentations archéologiques.
L’archéologie des guerres mondiales
Cette année, l’Inrap met aussi l’accent sur l’archéologie des guerres mondiales.
Une exposition-dossier « 14-18 / l’archéologie de la Grande Guerre », labellisée par la mission du Centenaire 14-18, est présentée dans plusieurs villes. Une autre exposition, « Vestiges de guerre – Archéologie de la Bataille de Normandie », conçue par l’Inrap en partenariat avec la Drac Basse-Normandie et le Mémorial de Caen, sera présentée à Varaville. Enfin, Archéologie du Débarquement et de la Bataille de Normandie vient de paraître aux éditions Ouest-France.
Une programmation exceptionnelle sur Arte
Une nouvelle fois partenaire des Journées nationales de l’Archéologie, Arte propose, samedi 7 juin, une programmation spéciale. Avec plus de 7 heures de programmes consacrés à l’archéologie, Arte diffuse plusieurs documentaires inédits, notamment deux épisodes de la série documentaire Sur nos traces, coproduite par l’Inrap, TSVP et Arte, les documentaires Squelettes du Sahara de David Murdock et Les derniers secrets de l’armée de terre cuite de Ian Bremner, ainsi que le magazine X:enius : Archéologie : des trésors sous la glace.
Sur les réseaux sociaux
Les Journées nationales de l'Archéologie se vivent aussi sur les réseaux sociaux, via Facebook, Twitter ou Tumblr – mot-dièse #JNA14. Les visiteurs sont conviés à partager sur les réseaux sociaux, leurs visites de chantiers archéologiques en participant à l'opération #selfouille, un autoportrait, qui évoque l'archéologie de manière insolite ou humoristique.
La manifestation bénéficie du mécénat de GRTgaz, de Bouygues Travaux Publics et du parrainage du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Le programme exhaustif est disponible sur http://journees-archeologie.fr/.
L’Inrap
Avec plus de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante
structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en
Europe. Institut national de recherche, il réalise la majorité des diagnostics
archéologiques et des fouilles en partenariat avec les aménageurs privés et publics :
soit près de 2 000 chantiers par an, en France métropolitaine et dans les Dom. Ses
missions couvrent notamment l’exploitation scientifique des résultats et la diffusion
de la connaissance archéologique au public.
Paris, le 4 juin 2014