Un conflit social se déroule depuis plusieurs semaines, au sein de l’entreprise Presstalis. Le gouvernement se préoccupe de ses impacts sociaux, économiques et en termes de distribution de la presse. La presse est indispensable à la vie démocratique et ce conflit peut mettre en péril l’ensemble de la filière.

C’est pourquoi le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Michel Sapin et la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, ont décidé de confier conjointement une mission de médiation à Raymond Redding, au regard de sa connaissance du secteur et de son expérience en matière de dialogue social.

Âgé de 62 ans, ancien directeur général du courrier de La Poste, Raymond Redding connait bien le secteur de la presse avec lequel il a notamment négocié les accords de 2008 sur la distribution de la presse. Il est, par ailleurs,  reconnu par les partenaires sociaux pour ses qualités en matière de dialogue social.