Durant plus de 30 ans, Jean-Louis Pradel aura enseigné l’histoire de l’art à l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs. C’était un pédagogue hors du commun qui savait admirablement transmettre ce que lui-même avait si bien vu et si bien compris. Son érudition, sa profonde connaissance de la scène artistique contemporaine, de ses débats et de son histoire, lui permettait mieux que beaucoup d’autres d’en faire comprendre les lignes de force et les possibles développements.

Tour à tour critique, journaliste, enseignant et commissaire d'exposition, Jean-Louis Pradel demeurait égal à lui-même : un regard et une intelligence toujours attentifs à donner leur chance à ceux qui tentent de tracer un nouveau chemin dans l’univers des formes.

L’art et les artistes ont besoin de médiateurs qui aident leurs contemporains à mieux voir. Jean-Louis Pradel était de ceux-là. L’un des meilleurs.