« Intouchables » vient d'obtenir à Madrid le « Goya » du meilleur film
européen, l'équivalent de nos César. Un an après sa première sortie
internationale, qui a eu lieu précisément en Espagne lors du festival
international du film de Saint Sébastien, c'est un nouveau, grand honneur
pour ce film universellement populaire, qui a rassemblé en France plus de
19 millions de spectateurs, et à l'international plus de 30 millions d'entrées.

Je félicite chaleureusement ses réalisateurs Eric Toledano et Olivier
Nakache, qui ont également signé les dialogues et le scénario, d'après le
livre « Le second souffle » de Philippe Pozzo di Borgo, porté notamment à
l'écran par François Cluzet et Omar Sy, César 2012 du meilleur acteur. Je
félicite également son producteur, Quad film, ainsi que Gaumont et TF1 qui
ont permis le rayonnement de ce film à travers le monde.

Ce sont tous les contributeurs au succès de nos films, en particulier à
l'étranger, que je veux saluer ici : auteurs, producteurs, acteurs, vendeurs et
exportateurs, ainsi qu'Unifrance Films qui depuis 1949 met son expérience
au service du cinéma français à l'étranger et dont Jean-Paul Salomé vient de
succéder à Antoine de Clermont-Tonnerre à la présidence .