Le prix Décembre récompense cette année Maël Renouard pour « La réforme de l'opéra de Pékin », publié aux éditions Payot - Rivages, un récit captivant et particulièrement documenté sur la Révolution culturelle et la condition de l'artiste en Chine. Je me réjouis de ce que le choix du jury se soit porté sur ce jeune auteur prometteur de 34 ans, philosophe et essayiste de talent chez qui le gai savoir s'allie à la plus grande rigueur intellectuelle.

« La réforme de l'opéra de Pékin » nous fait entrer dans les coulisses de cette institution vénérable tout en démontant les rouages d'une machinerie bien plus capricieuse et redoutable : celle de la politique, de l'idéologie et du goût du public. Je souhaite une belle carrière d'écrivain à celui à qui le 15ème prix Décembre, parrainé par Pierre Bergé, vient de donner ses lettres de noblesse d'écrivain.