Le métier de restaurateur nécessite analyse et exécution, en accord avec d’autres professionnels de la conservation, des opérations de restauration d’œuvres d’art. Un responsable d'atelier va organiser le travail sous l’angle technique et humain, la conservation et le développement des savoir-faire dans un atelier de restauration d’œuvres d’art. Cela consiste également en la réalisation de dispositifs d’exposition ou de manufacture d’objets d’art.

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?

Je voulais exercer un métier manuel et je me suis tournée vers un CAP doreur/ornemaniste. Mais je ne regrette pas ! J’ai gravi les échelons, et, depuis 2012, je suis responsable de l’atelier dorure du château de Versailles qui regroupe deux agents et deux apprentis.

« J’aime travailler la matière »

En quoi consiste le métier de doreur/ornemaniste ?

Nous sommes chargés de restaurer, sous la responsabilité des conservateurs, les cadres et le mobilier des collections permanentes mais également des oeuvres qui sont prêtées pour des expositions. Les étapes de restauration sont
nombreuses : assainissement des éclats, encollage, préparation de la pâte, rebouchage, reparure, pose de la feuille d’or… Tout est réalisé avec les outils et les méthodes de l’époque. J’aime travailler la matière et, depuis que j’ai pris la responsabilité de l’atelier, je découvre l’organisation du travail, l’animation d’une équipe, et j’y trouve également beaucoup de plaisir.

1. En dorure sur bois, action de rendre nettes les moulures et les sculptures empâtées par le blanc d'apprêt.