Mesdames et messieurs les Ministres, chers collègues,
Mesdames et messieurs les hauts fonctionnaires,
Monsieur le représentant de l'Organisation internationale de la
Francophonie,
Monsieur le président de TV5MONDE,
Madame la directrice générale de TV5MONDE,
Madame la présidente directrice générale de TV5 Québec Canada,
Mesdames et messieurs les représentants des radiodiffuseurs,
Chers amis,

Comme vous le savez, c'est la première fois que le ministre de la Culture
et de la Communication a l'honneur d'assumer la présidence de la
Conférence ministérielle de TV5, en étroite collaboration avec le Ministère
des Affaires étrangères et européennes. Je suis heureux de vous accueillir
chez nous, dans le salon des Maréchaux, pour cette XXIIème conférence
ministérielle consacrée à TV5, qui marque une étape majeure dans la vie
de la chaîne - une chaîne que je connais bien, et pour lequel j’ai un
attachement tout particulier.
Pour moi, cette conférence ministérielle est avant tout l'occasion de
réaffirmer l'attachement profond de la France à TV5, fruit de notre
collaboration entre le Canada, le Québec, la Fédération Wallonie-Bruxelles
et la Suisse.
Preuve de cet attachement de la France, je profite de ces quelques mots
pour rassurer l’ensemble des partenaires de TV5, qui ont pu nourrir
certaines inquiétudes au sujet du redressement fiscal dont fait l’objet TV5
Monde en France, lié à la manière de comptabiliser les subventions ayant
servi à l'achat de programmes. Comme je l’ai demandé, ainsi que le
Ministère des Affaires étrangères et européennes, ici représenté, je vous
confirme que ce redressement fiscal fera l'objet d'une compensation
intégrale par la France. Cela constitue un geste fort de notre pays pour
assurer la stabilité de TV5 Monde, dans un contexte difficile.
En tant que représentant de la diversité culturelle et en tant que média au
service de la francophonie, TV5 est un pilier essentiel de la politique
audiovisuelle extérieure de la France. C’est à ma connaissance la seule
antenne où nous puissions retrouver et partager régulièrement des soirées
thématiques liées aux cinématographies francophones, en contribuant de
manière majeure à leur circulation : je fais référence aux dernières soirées
spéciales dédiées au cinéma belge ou à la nuit de la fiction québécoise,
diffusée en juin dernier. Vous connaissez également mon attachement au
continent africain, et à toutes les initiatives qui permettent de faire
connaître et de valoriser ses oeuvres culturelles et ses créateurs. Je ne
peux donc que me réjouir des initiatives prises par TV5 consistant à
organiser sur ses antennes un cycle du cinéma africain au printemps
dernier, à promouvoir la fiction africaine au dernier festival de la fiction TV
à la Rochelle, ou encore à consacrer un programme spécial pour les
dernières biennales africaines de la photographie, à Bamako, où j’ai eu le
plaisir de me rendre cette année.
TV5 a toujours su, et avant beaucoup d’autres, exploiter les nouveaux
médias et les possibilités que propose le numérique pour s’adapter, et
compléter une diffusion télévisuelle complexe, organisée en signaux qui
répondent aux différents fuseaux horaires sur la planète. Je pense en
particulier au site internet de la chaîne, et à son offre de services,
notamment auprès des francophiles et des communautés enseignantes ; je
pense aussi au lancement de l’application iPhone, il y a maintenant plus de
2 ans, ce qui à l’époque était une démarche pionnière, ou encore au site
TV5+, permettant d’avoir accès aux programmes de l’antenne en télévision
de rattrapage.
Comme vous le savez, dans le cadre de la réforme de l'audiovisuel
extérieur de la France engagée en 2008, le groupe AEF a alors été créé et
TV5 Monde, dont l'AEF est le principal actionnaire (49 %), en est un
partenaire précieux. Il est en effet indispensable pour la France d'avoir une
approche globale et coordonnée de nos médias internationaux. Il ne paraît
pas concevable pour nous, dans la compétition internationale des médias,
de voir France 24, RFI et TV5 Monde jouer l'une contre l'autre. AEF et TV5
Monde doivent travailler main dans la main.
Bien entendu, le statut particulier de TV5 Monde dans ce cadre est
clairement défini : tout ce qui a été fait depuis 2008 et la signature de
l'Entente le démontre, et marque l'attachement de la France à TV5 dans sa
dimension multilatérale, qui fait précisément sa richesse. TV5 Monde est
une chaîne multilatérale, imprégnée des cultures belge, québécoise,
canadienne, française et suisse ; c'est là sa force et son succès. Les
orientations stratégiques de la chaîne ne peuvent être issues que d'une
concertation entre les gouvernements bailleurs de fonds de la chaîne, dans
le respect des principes de fonctionnement de TV5 que nous avons définis
collectivement.
À cet égard, je me félicite, en tant que Président des Gouvernements
bailleurs de fonds de TV5 pour encore quelques semaines, de la
coopération exemplaire du Canada, du Québec, de la Fédération Wallonie-
Bruxelles, de la Suisse et de la France ces deux dernières années. En
effet, la qualité des échanges entre les partenaires de la chaîne doit être
soulignée. Les travaux qui se sont tenus depuis deux ans - à l’image de la
réunion des hauts fonctionnaires qui s’est déroulée hier, et dont mes
services m'ont rendu compte - sont la preuve que le la gouvernance
multilatérale de TV5 est un atout.
Aujourd'hui, je suis donc confiant en l'avenir de la chaîne car je sais notre
attachement profond à TV5, et je m'en félicite.
C'est sous ce signe que je souhaite placer les travaux d'aujourd'hui.
Appelé par d’autres engagements auprès du Président de la République,
je ne pourrai malheureusement rester avec vous pour la totalité de cette
réunion, mais je confie à mes équipes le soin de la piloter jusqu’à son
terme.
Je vous remercie.