Hommage de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de laCommunication, à Roger Tallon

Roger Tallon, l’homme d’un nouveau langage formel industriel, aux
courbes marquantes, vient de nous quitter. Celui à qui l’on doit les
premiers téléviseurs portables, la ligne racée du TGV ou de l’Eurostar,
la cabine du funiculaire de Montmartre, le Métro de Mexico, l’escalier
hélicoïdal en aluminium, mais qui a aussi donné un autre visage à des
objets familiers de notre quotidien, de la montre à la brosse à dents,
était le père de l’esthétique industrielle française.

Précurseur et créateur hors du commun pour les plus grandes
entreprises et au service du plus grand nombre, Roger Tallon aura été
celui qui a introduit le design comme discipline à part entière de
l’enseignement supérieur, en créant en 1963 une classe de design à
l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Ses créations ont
modifié notre façon de voyager, de regarder et de vivre avec les
machines et les objets.

Dernièrement, Roger Tallon avait fait don de ses archives au Musée
des arts décoratifs de Paris. Il nous lègue son souci constant du confort
et de l’esthétique, et son geste unique au croisement de l’art et de
l’usage.