L'ère de la Culture et de la Communication, sur proposition du Conseil national des Villes et Pays d'art et d'histoire, décide d'attribuer le label « Ville d’art et d’histoire » à neuf nouvelles villes, et le label « Pays d'art et d'histoire » à deux nouvelles collectivités territoriales. Il a approuvé en outre le projet d’extension de trois territoires déjà labellisés.

Le label « Ville d'art et d'histoire » est attribué, à l'unanimité du jury, aux villes de Beauvais (Oise), Metz (Moselle), Pau (Pyrénées atlantiques), Vincennes (Val de Marne), Saint-Denis (La Réunion), Saint-Paul (La Réunion), de même que le label « Pays d’art et d’histoire » est octroyé au Pays des Hautes Terres corréziennes et Ventadour (Corrèze). Les deux labels réunionnais s'inscrivent dans le plan Outremer porté par le ministère de la Culture et de la Communication pour l'année 2011.
Le label « Ville et Pays d'art et d'histoire » a été également attribué à trois villes : La Charité sur Loire (Nièvre), Moissac (Tarn et Garonne) et Cognac (Charente), ainsi qu'au Pays Châtelleraudais (Vienne). Il a été assorti de recommandations particulières, qui devront être prises en compte dans la convention qui sera signée entre l'État et la collectivité.
Enfin, trois territoires déjà labellisés, qui soumettaient au Conseil national des propositions d’extension du label, ont reçu l’accord du Ministre : le Pays de Vézère-Ardoise (Corrèze), le Pays des Pyrénées béarnaises (Pyrénées Atlantique) – extension de la Ville d’art et d’histoire d’Oloron-Sainte-Marie - et la Communauté d'agglomération Rouen–Elbeuf–Austreberthe (CREA, Seine Maritime), qui correspond à la fusion de deux labels préexistants :
Rouen et la Communauté d’agglomération d’Elbeuf. Cette fusion constitue une première pour le réseau national.
Le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire compte désormais 163 Villes ou Pays d'art et d'histoire dont 56 Pays d'art et d'histoire.
Avec l'attribution de ces nouveaux labels, le ministre de la Culture et de la Communication, donne une fois de plus le signe de l’importance qu’il attache au développement culturel des territoires dans toutes leurs composantes, notamment architecturale et paysagère, ainsi qu’à la dynamique d'innovation culturelle qui doit sous-tendre ces projets.
Le label « Ville et Pays d'art et d'histoire », permet aux collectivités de bénéficier d'une subvention de l'Etat pour le recrutement d'un Animateur de l'architecture et du patrimoine, la mise en place d'un Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine (CIAP) et plus généralement d'aides pour les publications et la formation des animateurs de l'architecture et du patrimoine et des guides conférenciers.
Les extensions de label figurent parmi les priorités de cette politique. A partir d’une expérience déjà menée sur un territoire, elles permettent de sensibiliser un plus grand nombre d’habitants à la richesse architecturale, patrimoniale et environnementale de leur lieu de vie. Cet objectif demeure un des atouts de ce partenariat entre l’État et les collectivités territoriales. Une seconde orientation très forte du réseau des « Villes et Pays d’art et d’histoire », développée depuis 2008, consiste à renégocier tous les dix ans les conventions signées, afin de mieux faire coïncider les politiques locales avec l’évolution des exigences du label.