Frédéric Mitterrand a inauguré le 12 octobre l'exposition Soulages, au Centre Georges Pompidou à Paris. Une grande rétrospective qui rend hommage au « peintre du noir et de la lumière » qui fêtera bientôt son 90e anniversaire.

Soulages, le « peintre du noir et de la lumière ». Le Centre Pompidou à Paris a consacré une première grande exposition à Pierre Soulages, il y a 30 ans, en 1979. Elle faisait suite à celle présentée au Musée national d'art moderne en 1967, avant l'ouverture du Centre. L’exposition actuelle consacrée au « peintre du noir et de la lumière », inaugurée par Frédéric Mitterrand le 12 octobre, retrace plus de 60 ans de peinture en insistant sur les développements les plus récents du travail de l'artiste. Le public pourra visiter cette grande exposition à partir du 14 octobre.

60 ans d'invention. L'exposition Soulages rassemble plus d'une centaine d'œuvres majeures réalisées de 1946 à aujourd'hui, des surprenantes peintures au brou de noix des années 1947-1949 à celles des dernières années, pour la plupart inédites, qui manifestent le dynamisme d'un artiste qui ne cesse d'avancer d'expérience en expérience.
La rétrospective évoque notamment la période fondatrice de l'œuvre de Pierre Soulages avec un ensemble important des premières peintures sur papier et des goudrons sur verre, ainsi qu'un choix de peintures parmi les plus représentatives des années 1950 à 1970.

« Outrenoir ». En 1979, Pierre Soulages peint depuis plus de trente ans quand il inaugure une nouvelle phase de son travail qu'il qualifiera d'« Outrenoir » où s'affirme la lumière diffusée par reflets sur une surface entièrement recouverte de noir. En se concentrant sur ce pigment unique et sur la relation du noir à la lumière, Soulages définit un espace pictural qui, pour ne recourir qu'à une seule couleur, n'en est pas moins à l'opposé du monochrome. L'Outrenoir est en effet un véritable réceptacle pour une lumière qui s'y décline en mille nuances