1966-04-21 - Programme Landowski pour la musique

21/04/1966
Programme Landowski pour la musique
Programme Landowski pour la musique 21_04_1966

Dans une « note sur la musique » adressée au directeur de cabinet d’André Malraux, Marcel Landowski, inspecteur général de l’enseignement musical au ministère depuis décembre 1964, et qui vient de prendre la responsabilité du bureau de la musique, séparé le 28 mars 1966 de la direction du théâtre (qui garde toutefois l’art lyrique et la danse), trace les grandes lignes de ce que sera son « plan de dix ans pour l’organisation des structures de la musique », formalisé en 1969. Il propose “l’implantation progressive de centres musicaux de premier ordre en différents points du territoire”, reposant sur une réorganisation des structures professionnelles d’enseignement et de diffusion dans le cadre de “régions musicales”. Très inspiré par l’esprit du Plan quinquennal et de sa politique d’aménagement du territoire, ce programme se sépare à la fois des propositions de la Commission Siohan installée en décembre 1962 sous l’impulsion d’Emile Biasini (qui rattachent la politique de la musique à l’animation culturelle et aux Maisons de la Culture) que de celles de Pierre Boulez, plus élitistes et concentrant les moyens sur les grandes institutions parisiennes. Lorsque Malraux décide de suivre les préconisations de Landowski et érige son bureau en service, le 9 mai 1966, la polémique s’installe et la déconvenue inspire à Boulez son célèbre « Pourquoi je dis non à Malraux ».