Par décret du 26 avril 2016, le ministère de la culture a décidé de créer un fonds de soutien pérenne dédié aux médias d’information sociale de proximité.

Ces médias (publications, sites Internet de presse, radios, télévisions, webtélés, webradios, etc.) font l’objet d’une attention particulière car ils contribuent à la vigueur du débat démocratique local en donnant la parole aux habitants des territoires, urbains et ruraux, et sont un vecteur d’information et un facteur de cohésion sociale. Ils contribuent à valoriser l’image des territoires et à la faire évoluer et permettent à un large public de se familiariser avec la pratique journalistique, participant ainsi de l’objectif d’éducation aux médias.

 

Territoires visés en particulier mais non exclusivement dans le décret :

  • Quartiers prioritaires de la politique de la ville,
  • Zones de revitalisation rurale.


Structures juridiques éligibles :

  • Tous les types de structures dont l’objet principal est d’éditer un média social de proximité : associations, entreprises de droit commercial, groupements d’intérêt économique, etc...,
  • Structures éditant à titre accessoire un ou plusieurs média(s) d’information sociale de proximité : seulement les associations et les fondations reconnues d’utilité publique ou affiliées à une fédération reconnue comme telle.


Pour être défini comme un média d’information sociale de proximité (MISP) le média :

◦ Peut prendre plusieurs formes : presse-papier, presse en ligne, webtélé, webradio, site internet … (attention : les contenus des médias numériques doivent être diffusés sur un site web spécifique auxdits médias. La structure ne doit pas seulement être productrice du contenu mais doit également le diffuser sur ses propres canaux.

◦ Doit présenter un contenu original et un traitement journalistique de l’information en lien avec une actualité locale ;

◦ Doit s’adresser à des publics locaux : moins que le type et le lieu de diffusion, c’est à travers le contenu et la ligne éditoriale du média qu’est prise en compte sa capacité à s’adresser à un public local. Ce public local ne saurait être une communauté autrement définie que par le rattachement à un territoire. Ne sont pas éligibles les médias s’adressant à une communauté politique, religieuse, sportive, carcérale, hospitalière, etc.

◦ Doit renouveler son contenu régulièrement. Les MISP doivent présenter un lien avec l’actualité et avoir une fréquence de publication pérenne.

◦ Doit exister et déjà avoir produit suffisamment de contenus pour qu’on puisse déterminer sa ligne éditoriale et sa fréquence de parution. Il s’agit d’une subvention d’exploitation soutenant les médias dans leur activité éditoriale et non d’une subvention d’investissement ou d’aide au démarrage.

 

L’aide est attribuée en fonction de l’offre éditoriale du média d’information sociale de proximité, appréciée notamment à travers :

  • son insertion dans un territoire et sa contribution à la mission de communication sociale de proximité,
  • sa contribution à l’intégration et à la lutte contre les discriminations,
  • sa dimension d’éducation aux médias et à la liberté d’expression,
  • l’association des habitants au projet,
  • sa capacité à favoriser les échanges entre les groupes sociaux et culturels et l’expression des différents courants socio-culturels,
  • sa contribution au développement local et à la protection de l’environnement.

 

Attention : l’appel à projet Fonds de soutien aux médias de proximité est dématérialisé.

Le dossier de candidature est à renseigner exclusivement en ligne en suivant le lien suivant :

https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Appels-a-projets/Fonds-de-soutien-aux-medias-d-information-sociale-de-proximite3


Les formulaires sont à remplir avant le 28 février minuit, délai de rigueur

 

CONTACTS

Pour tout renseignement, il est possible de contacter la DRAC Normandie par courriel :

mediasdeproximite.dracnormandie@culture.gouv.fr ou par téléphone au 02 31 38 39 49

 

Il est également possible d’adresser un courriel à l’adresse suivante : mediasdeproximite@culture.gouv.fr