L’opération « C’est mon patrimoine ! » a été lancée en 2005 par le ministère de la Culture (« Les Portes du temps »). Elle est organisée en partenariat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et mise en oeuvre dans le cadre des objectifs communs de cohésion sociale, d’intégration et d’accès à la culture des personnes qui en sont les plus éloignées.

C’est mon patrimoine ! est un dispositif piloté, au niveau national, par la Direction générale des patrimoines (DGP) du ministère  de la Culture (MC), et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).
Les candidatures seront examinées par une commission régionale composée par des représentants de la DRAC, de la DRDJSCS.
Le dispositif est piloté, au niveau national, par la direction générale des patrimoines (DGP) du ministère de la culture, et le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).
Au niveau régional, il est piloté par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS), en collaboration avec les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCS/PP).

- -

C’est mon patrimoine ! contribue à l’émancipation des jeunes par les arts et la culture, et repose sur les trois piliers de l’EAC que sont la rencontre avec les artistes et les oeuvres, la connaissance des arts et du patrimoine, et la pratique artistique.

A ce titre, cette opération a vocation à s’inscrire dans les projets de territoire contractualisés, qu’il s’agisse du volet culturel des contrats de ville, des Cités éducatives ou des conventions territoriales d’éducation artistique et culturelle (CLEA, PLEA, volet EAC des PEDT, etc.).

L’édition 2020 vise à couvrir la diversité des territoires, urbains, périphériques et ruraux et à toucher des publics diversifiés, en prenant en compte la pluralité des patrimoines (ensembles urbains, patrimoine immatériel, patrimoine rural de proximité, friches industrielles par exemple), avec des pratiques artistiques et culturelles nouvelles (balades urbaines, reportages photo, vidéo, radio, utilisation du jeu vidéo comme support de médiation par exemple).

Elle tend aussi à développer de nouvelles temporalités :
- Possibilité de dérouler les activités durant l’ensemble du temps extrascolaire, vacances scolaires (au delà de l’été, petites vacances notamment) ou jours isolés dans l’année (mercredis, samedis).
- Possibilité d’inscrire C’est mon patrimoine ! dans le cadre du plan mercredi, dans le respect du cahier des charges et en inscrivant ces projets dans les PEDT.
- Mise en avant des temps de restitution des projets, ouverts à tous les publics, par exemple en lien avec les Journées européennes du patrimoine.

- -

Pour en savoir + et candidater

CVL Cahier des charges-CMP-2020.pdf

pdf - 142 Ko
Télécharger

CMP-formulaire-candidatures.docx

doc - 96 Ko
Télécharger

- -

La candidature

Envoyer le dossier de candidature, par courriel, dûment complété, daté et signé par le représentant légal du porteur du projet à la DRAC et la DRDJSCS de votre région.
La DRAC et la DRJSCS informeront, par courrier électronique, les candidats, au plus tard semaine 13, des décisions prises ainsi que, le cas échéant, du montant de la ou des subvention(s) qui leur est (sont) accordée(s).
Comme pour les éditions précédentes, un projet pourra être labellisé « C’est mon patrimoine » sans que son porteur ne sollicite de subvention(s) à la DRAC ou à la DRDJSCS (crédits politique de la ville).
Les structures admises [suite à la commission régionale et après validation de la DRAC et du CGET], et qui font l’objet d’une demande de subvention à la DRAC et/ou à la DRDJSCS devront adresser, dans les meilleurs délais, leur(s) demande(s) en envoyant, par mail, le dossier CERFA N°12156*05 selon les instructions qui leur seront alors transmises.
Après traitement de leur dossier CERFA, les structures recevront par courriel un arrêté portant attribution de la subvention accordée par la DRAC et/ou la DRDJSCS.
Les structures non retenues recevront un courriel, cosigné par la DRAC et la DRDJSCS, notifiant le rejet.
Les porteurs de projet retenus en 2019 et qui renouvellent leur candidature en 2020, devront obligatoirement transmettre le compte-rendu financier de subvention (Cerfa N°15059*01) et/ou le bilan de l’action menée en 2019.

- -

Calendrier
Date limite de réception des candidatures : vendredi 21 février 2020
➢ Information aux porteurs des projets retenus au plus tard semaine 13
➢ Pour pour la DRDJSCS, saisie en ligne des programmes, par les porteurs de projets retenus, à partir de la semaine 14