L’Observatoire de l’Espace propose aux artistes de se saisir de la spécificité du milieu spatial comme une opportunité d’inspiration pour nourrir un processus artistique inédit : les "Écritures agravitaires". L’objet de cet appel est de faire émerger des créations conçues avec la potentialité d'exister dans et avec le milieu spatial, puis d'être restituées réellement au public sur Terre. 

Face aux menaces de la crise bio-climatique qui se concrétisent et à la reterritorialisation de l’Espace, l’humanité, sans possibilité réaliste d’exode cosmique, est amenée à se penser autrement. Une culture axée sur la création dans le milieu spatial habité en devient alors un instrument privilégié. Ce milieu extrême et contraint, en termes d’environnement, d’habitat et de relations terrestres, constitue un cadre singulier susceptible de faire émerger une réflexion cosmopolitique qui prenne en compte les notions de communautés, de rapports humains non-humains, de cyborgs, d’hybridations et d’acteurs-réseaux. En effet, par plusieurs aspects, la vie dans une station spatiale, à côté de l’hypercontrôle qu’elle requiert, peut se regarder de manière positive dans la perspective d’un modèle idéal où gestion parcimonieuse des ressources, égalité des genres et hospitalité sont des acquis. En ne réduisant pas l’Espace à sa seule dimension d’impesanteur, mais en le saisissant en tant que milieu physique risqué, habité et relié à la Terre, les Écritures agravitaires invitent les artistes et les auteurs à imaginer des créations processuelles qui envisagent le milieu spatial comme un laboratoire d’un genre nouveau. 

Le développement concret de tels projets étant à l'heure actuelle impossible, du fait de l'accès restreint à la Station spatiale internationale, l'enjeu de cet appel et de l'œuvre qui en découlera sera de proposer un déroulé fictif mais réaliste, prenant en compte les spécificités du milieu spatial, et de trouver les modalités d'une restitution sur Terre qui lui conféreront matérialité et existence en tant qu'objet artistique. L'œuvre achevée, dans sa forme exposable ou scénique, intégrera la collection "En orbite" de l'Observatoire de l'Espace et sera présentée au public lors d'une manifestation dédiée. 

Date limite de dépôt du dossier : le 16 novembre 2020

Montant alloué au lauréat : 3 000 € (2 000 € de production et 1 000 € d'acquisition de l'œuvre)

Site officiel de l’Observatoire de l’Espace du CNES 

Téléchargez l'appel à candidatures complet :

Appel_Ecritures_agravitaires2020.pdf

pdf - 347 Ko
Télécharger