L’Académie d’Orléans-Tours, la Direction régionale des affaires culturelles du Centre–Val de Loire lancent un appel à initiatives pour une mise en œuvre expérimentale : ACTe, considérant la volonté de réduire les inégalités territoriales et de consolider la dynamique culturelle au sein des établissements scolaires des territoires ruraux et/ou urbains prioritaires.

Ce dispositif ouvert pour l’année scolaire 2020/2021 s’engagera sur plusieurs territoires de la région Centre–Val de Loire : ensemble des bassins d’Eure et Loir, ensemble des bassins de l’Indre (Etablissements ruraux et REP), bassins de Pithiviers, Montargis et Gien – Loiret

Principes et définition

L’ACTe articule un projet artistique en partenariat, ouvert à un groupe d’élèves, et des actions culturelles complémentaires inscrites dans un ou plusieurs projets de classes pouvant intégrer une dimension inter-degrés et/ou inter-établissements.

Il est ouvert aux écoles (à l’exception des maternelles) et également aux collèges dans la perspective d’une liaison inter-degré. Une priorité sera donnée aux secteurs d’établissement les plus défavorisés.

Il est construit sur cinq principes fondamentaux dans une volonté de rayonnement au sein de l'École et sur le territoire :

● une démarche de projet, co-construite avec le partenaire culturel,

● un travail en équipes pédagogiques et/ou interdisciplinaires,

● l’articulation des trois piliers de l’EAC : connaissances, rencontres avec les œuvres et avec les professionnels, pratiques artistiques,

● le rayonnement territorial du projet sur le temps scolaire et en dehors de ce temps,

● l’inscription de l’action dans le volet culturel du projet d’établissement et/ou du projet d’école.

Mise en oeuvre

a) Le projet co-construit avec le partenaire culturel se fonde sur des moments d’immersion de pratique artistique s’appuyant sur des enjeux culturels définis en commun. Il concerne :

- pour le 1er degré, une classe porteuse du projet global qui impliquera les autres élèves de l’école. Il s’inscrit dans le temps scolaire. Une liaison avec une autre école et/ou avec le collège de secteur sera ménagée,

- au collège, une classe ou un groupe d’élèves volontaires issus en priorité des classes impliquées. Un lien sera ménagé avec au moins une école du secteur.

b) La durée des ateliers sera définie en concertation par les enseignants et les partenaires artistiques et culturels. Elle doit garantir un minimum de 40 heures d’interventions et de pratiques.

c) Les pratiques artistiques conduites en atelier sont développées en lien étroit avec le projet des classes ; celles-ci sont associées à ces pratiques par la présentation régulière de travaux, l'intervention d'élèves de l'atelier, des activités de médiation culturelle et toute autre action propre à renforcer la dynamique de rayonnement et de parcours culturels.

d) La rencontre avec les œuvres, la découverte des structures et des métiers des secteurs culturels, artistiques, voire scientifiques est un élément central du projet partagé par les classes concernées.

e) Il peut s’articuler aux projets d’écoles et d’établissements voisins pour favoriser la continuité pédagogique des actions et les dynamiques territoriales.

f) Le projet peut s’articuler dans une cohérence globale aux dispositifs proposés par les collectivités territoriales.

Moyens

Le budget prévisionnel d’un ACTe, hors valorisation, est assis sur :

- un volume de 40h minima d’intervention d’un artiste/auteur/professionnel du domaine culturel. Ces heures sont rémunérées, pour un maximum de 70 euros/h TCC,

- des actions associées (spectacles, visites…),

- une dotation forfaitaire de 1 500 euros est attribuée par la DRAC Centre-Val de Loire sous forme de subvention au partenaire culturel (si le partenaire est financé par ailleurs en fonctionnement par la Drac, il lui sera demandé une participation en fonds propres à hauteur de 10 % du budget, hors valorisation),

- une dotation de 750 euros est attribuée par le Rectorat à l’établissement (collège uniquement), ou au partenaire culturel (dans le cas d’un projet porté par une école),

- au moins 750 euros de financements complémentaires, publics ou privés, devront être mobilisés par l’établissement scolaire ou l’école : collectivités, coopérative scolaire, foyer socio-éducatif, fonds propres, mécénat, partenariat privé, etc,

- les collectivités territoriales peuvent être sollicitées au titre ou en articulation avec leurs propres dispositifs.

Sélection des projets

Un comité de pilotage pour chaque territoire considéré, examinera les dossiers afin d’opérer une sélection de projets à soutenir. Les subventions seront attribuées au regard des critères développés à partir du dossier ci-joint. Toute action subventionnée en juin devra impérativement avoir lieu avec les partenaires définis.

Est annexée au présent appel à initiative une liste indicative des partenaires culturels pouvant contribuer à la co-construction des projets.

Calendrier

Date limite d’envoi des dossiers de présentation des projets : 25 septembre 2020

Réunion des Copils d’examen des demandes : 1ère quinzaine d'octobre 2020

Réponse aux porteurs de projets : mi-octobre 2020

Engagement des soutiens financiers Drac/Rectorat à l’appui d’un dossier de demande de subvention : début novembre 2020

- -

Dossiers de présentation