« Les formes en action » : Étude du renouvellement des formes d’engagement artistique dans l’espace public.

Aix-Marseille Université a établi une convention avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur afin de favoriser notamment les recherches doctorales sur les fonds de l’institution dans le cadre de sa politique culturelle.

Les FRAC

Les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) sont des institutions qui ont pour mission de réunir des collections publiques d’art contemporain, de les diffuser auprès de nouveaux publics et d’inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle. Créés en 1982 à l'initiative du ministère de la Culture, sur la base d'un partenariat État-Régions, ils assurent depuis plus de trente ans leur mission de soutien aux artistes contemporains.

Riche d’une collection de plus de 1300 œuvres et représentant plus de 600 artistes, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur occupe aujourd’hui un territoire régional, national et international, et développe de nouveaux modes de diffusion pour sa collection à travers un réseau de partenaires tel que des structures culturelles, associatives, sociales et éducatives. Véritable laboratoire d’expérimentation artistique, le Frac s’inscrit dans un questionnement de notre société tout en permettant l’accès à l’art contemporain au sein des six départements de la région.

Thème de la recherche

Au travers de ce contrat doctoral, Aix-Marseille Université entend sur le plan scientifique favoriser une recherche en sciences sociales sur les artistes qui, par leurs stratégies interventionnistes voire activistes, par leurs pratiques dites socialement engagées, leur dialogue tendu avec les sciences humaines et sociales, travaillent à déplacer et à poser différemment les questions liées à la chose publique (Res-publica), à travers leurs œuvres, ils s’intéressent à des domaines variés tels que l’urbanisme, le développement durable, l’écologie ou à la ségrégation sociale des espaces. Ces pratiques artistiques dans la cité nous poussent à repenser l’esthétique et le rapport au politique, ouvrant ainsi la voie à des spéculations qui imaginent à nouveau l’espace, l’environnement, le lien social, et ce qui « fait société ».

En lien avec les axes de recherche critiques et curatoriaux qui vont guider le nouveau projet artistique et culturel « Faire société » porté par le Frac Provence-Alpes-Côtes-d’Azur attaché aux formes d’engagement artistique, à la sociologie visuelle, et à l’histoire des formes et à leur dimension politique et sociale dans le champ de l’art contemporain, il s’agira pour le.a doctorant.e d’explorer la collection du Frac et la spécificité de ses différends fonds dont le fonds livres, éditions et multiples d’artistes, et de comprendre comment se joue, à travers un choix d’œuvres attachés à ces problématiques, l’articulation du politique à l’esthétique aujourd’hui dans les pratiques des artistes, mesurant ainsi l’importante contribution des artistes et de leurs recherches aux débats démocratiques.

Cette recherche doctorale s’attachera également à porter sur la programmation artistique des trois années à venir un regard critique afin d’adosser l’exploration et l’étude de la collection du Frac au volet programmatique que le projet artistique et culturel mettra en place à l’adresse des publics à Marseille et sur le territoire régional.

Le candidat bénéficiera de l’environnement de travail privilégié que lui fournira le Frac : accès au centre de documentation, à la collection et aux bases de consultation Navigart, et participation à la genèse des projets menés sur Marseille et sur le territoire.

Il aura accès aux ressources mutualisées et disposera d’un bureau pour travailler.

Cadre de la recherche

Le doctorant sera accueilli au sein l’école doctorale « Espaces, cultures sociétés » (ED 355) et pourra se rattacher à l’un des laboratoires de la Maison Méditerranéennes des Sciences de l’homme (TELEMMe, Mesopolhis, Idemec).

Missions du doctorant

Par ailleurs, Le doctorant proposera un projet de recherche qui devra apporter une contribution scientifique au sein du Frac et qui permettra à l’institution :

  • d’éclairer le contexte de la collection du Frac et apporter une définition et une interprétation de ce fonds en lien avec la thématique de recherche ;
  • d’exploiter les témoignages des acteurs du champ artistique impliqués dans l’espace public afin d’identifier des pistes de réflexion sur la question de « la polis » et la place qu’elle occupe aujourd’hui dans l’art contemporain et son rapport à la Cité ;
  • d’identifier et mobiliser des partenaires académiques et professionnels (laboratoires de recherche, associations, musées, centres d’archives, écoles d’art) impliqués dans axes de recherches similaires ou complémentaires pour y faire naître des collaborations et affirmer la spécificité de ces stratégies artistiques dans le paysage global des lieux culturels ;
  • d’animer un réseau d’étudiants de l’AMU (stages) et initier des temps de séminaires et journées d’études en collaboration avec l’Université ;
  • de réaliser à l’issue de la recherche une synthèse des résultats obtenus sous la forme d’un rapport de recherche détaillé pouvant être restitué aux professionnels de l’art contemporain et aux publics sous la forme d’un colloque

Critères de sélection

Les candidats devront être titulaires d’un master 2 validé avec une mention « Bien » ou « Très bien ».  Le comité de sélection portera son attention sur :

  • La qualité du projet scientifique
  • L’expérience dans le champ de la valorisation de la recherche
  • Une bonne connaissance du milieu artistique régional
  • La capacité à travailler dans une perspective interdisciplinaire
  • La maîtrise des outils de communication numérique
  • L’esprit d’initiative et d’équipe

Encadrement

La thèse sera co-encadrée par Sylvia Girel (Professeur, sociologue, laboratoire Mesopolhis) et Pierre Pinchon (maitre de conférences, historien, laboratoire Telemme).

 Constitution du dossier de candidature

  • Une lettre de motivation (2 pages maximum)
  • Un CV détaillé
  • Un projet de 5 pages maximum exposant : problématique, méthodologie de travail et/ou protocoles d’enquête proposés, résultats visés et bibliographie indicative et ciblée (10 références maximum)
  • Photocopies des diplômes de licence et de Master
  • Photocopies des notes de Licence et de Master
  • Une lettre de recommandation

Les dossiers devront être renvoyés en 1 seul document au format PDF pour le 1er septembre 2021 minuit au plus tard à :

sylvia.girel@univ-amu.fr et pierre.pinchon@univ-amu.fr

Les candidats pré-selectionnés sur dossier seront auditionnés le 10 septembre 2021 à l’Ecole doctorale « Cultures, espaces et sociétés », 5 rue du Château de l’horloge, Aix-en-Provence.

Les candidats auront 15 minutes de présentation (diaporama possible) et il y aura 10 minutes de questions par le comité de sélection.

Téléchargez l’appel