Un appel à projet commun relatif à l’investissement social dans la petite enfance est lancé dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, en lien avec la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS), l'Agence régionale de Santé (ARS) et la Direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France. 

Quel est le principe de cet appel à candidatures ? 

Le présent appel à projet a pour objet de répondre aux enjeux de prévention et de prise en charge des enfants les plus vulnérables, à travers une approche globale s’appuyant à la fois sur les compétences des professionnels de la petite enfance, de l’accompagnement social, de l’insertion, de la santé et de la culture.

Il vise plus spécifiquement à :

  • soutenir la formation des professionnels de la petite enfance et d’innover dans les projets pédagogiques et modes d’accueil des enfants issus de familles défavorisées, afin de favoriser l’accès des enfants les plus pauvres aux modes d’accueil formel, qu’ils soient collectifs ou individuels, en lien notamment avec les expérimentations soutenues dans le cadre de l’AMI « Accueil pour tous » en 2021.
  • contribuer à la levée des freins au retour à l’emploi liés à la petite enfance en accompagnant, notamment par la formation, le développement des crèches ou assistants maternels à vocation d’insertion professionnelle (AVIP).

Il s’agit dans ce cadre de conforter les coopérations utiles entre les professionnels de l’accueil de la petite enfance et les professionnels de l’accompagnement social et de l’insertion.

  • soutenir les expérimentations visant à favoriser le repérage précoce des situations de fragilité et l’accompagnement des parents sans rupture tout au long des 1000 premiers jours. Il s’agit dans ce cadre de conforter les coopérations utiles entre les professionnels de l’accueil de la petite enfance et les professionnels de santé, en lien notamment avec le réseau périnatalité.
  • soutenir les expérimentations visant à favoriser le développement langagier et l’éveil artistique du jeune enfant par la formation, l’outillage et la mise en réseau des professionnels de la petite enfance, de l’accompagnement social et de la culture, à l’échelle d’un territoire élargi.

Qui peut déposer un projet ? 

Les collectivités et organismes de formation 1 sont principalement visés par cet appel à projets, de façon à privilégier les démarches concertées à l’échelle d’un territoire. Les structures d’accueil de la petite enfance (EAJE, MAM, RAM) peuvent néanmoins y répondre aussi directement dès lors qu’elles portent un projet particulièrement innovant.

Sur le volet du repérage précoce des fragilités en lien avec la politique des 1000 premiers jours de l’enfance, l’implication des professionnels de santé doit être systématique.

Sur le volet de l’éveil artistique et culturelle, un co-portage avec un structure culturelle (établissement public, association) est encouragé afin de favoriser les dynamiques partenariales et le décloisonnement.

Les structures et professionnels des zones les moins favorisées (QPV, ZRR, EAJE bénéficiant d’un bonus mixité maximale, écoles maternelles proches d’EPLE en réseau d’éducation prioritaire) seront priorisés.

Lorsqu’ils répondent à l’appel à projet, les organismes de formation doivent présenter un projet garantissant le remplissage des actions.

Comment participer à l’appel à candidatures ? 

Première étape : 
Téléchargez l’appel à projets 

AAP formation petite enfance 2022.pdf

pdf - 114 Ko
Télécharger

Deuxième étape : 
Envoyez votre dossier de candidature complet à : à la DREETS (dreets-hdf.sfsp@dreets.gouv.fr) avec copie au commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du préfet de région (rodolphe.dumoulin@hauts-de-france.gouv.fr). La demande de subvention doit être accompagnée du formulaire CERFA et de ses pièces jointes et d'un RIB. Compte tenu de cette procédure allégée, l’attention des porteurs de projet est appelée sur la précision et l’exhaustivité des informations renseignées pour en faciliter l’instruction.

Date limite de candidature : 15 septembre 2022 dernier délai 

Les dossiers seront examinés par un comité de sélection composé de la DREETS, du Commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du Préfet de Région, de l’ARS, de la DRAC et des CAF. Les lauréats seront désignés avant la mi-octobre 2022.