Avec 462 projets proposés, l’appel à projets de 1 M€ pour les médias de proximité lancé par Fleur Pellerin a rencontré un important succès, "signe de la formidable énergie citoyenne qui anime les territoires", s’est réjouie Fleur Pellerin. Retour sur les 114 projets retenus.

Voir la carte en plein écran

114 projets retenus. « Un remarquable succès » : c’est en ces termes que Fleur Pellerin a salué, le 16 juillet 2015, les résultats de l’appel à projets doté de 1 M qu’elle avait lancé le 14 avril 2015 pour développer les médias de proximité. « 462 projets ont été proposés, c’est un signe de la formidable énergie citoyenne qui anime les territoires, a assuré la ministre de la Culture et de la Communication. Cette profusion de propositions a rendu complexe le choix du comité de sélection et, au terme d'une appréciation collégiale, 114 projets ont été sélectionnés ». Les médias de proximité – ces « acteurs indispensables de la démocratie », selon le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté – constituent un échelon important pour porter la parole des habitants, œuvrer dans les territoires et donner tout son sens au principe du vivre-ensemble.

« Que seraient des médias qui ne montreraient pas la formidable diversité d’une société dont ils ont pourtant la charge quotidienne de rendre compte ? » (Fleur Pellerin)

Extension, diversité, proximité. Les caractéristiques des 114 projets retenus sont très diversifiées, mais on retiendra notamment l’une d’entre elles : la répartition géographique des projets retenus. Si celle-ci comprend plusieurs régions particulièrement dynamiques (les régions Aquitaine et Rhône-Alpes (11 projets retenus pour chacune), Pays-de-la-Loire et Midi-Pyrénées (9 projets chacune), et, bien entendu, la région Ile-de-France (24 projets, dont 13 pour la seule ville de Paris)), on note une répartition équilibrée des projets sur l’ensemble du territoire. Signalons aussi la présence remarquable de projets émanant des DOM-TOM : Guyane, Martinique, Mayotte et Réunion. Enfin, on relèvera la très grande variété des supports proposés – de la web TV à la web radio, en passant par les journaux et les sites internet d’information – et un intérêt particulier pour les territoires ruraux ou relevant de la politique de la ville.

Création d’un fonds spécifique. Face au succès de cet appel à projets, Fleur Pellerin a voulu réaffirmer l’annonce de la création d’un fonds pérenne de soutien aux médias de proximité à partir de 2016. Ce fonds encouragera les médias tissant du lien social dans les endroits les plus oubliés de la République, favorisant l’information de proximité et la participation de tous, notamment des plus jeunes. « Je souhaite que ce fonds soit élargi à tous ceux qui travaillent sur d’autres supports, web, TV, presse écrite, réseaux sociaux, a précisé la ministre. C’est à la fois une question de pluralisme et de constitution d’un vivier d’innovations éditoriales ».

Appel à projets médias de proximité : la composition du comité de sélection

Le comité de sélection était composé de représentants du ministère de la Culture et de la Communication (Secrétariat général et Direction générale des médias et des industries culturelles), des Directions régionales des affaires culturelles (DRAC), du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) ainsi que de personnalités qualifiées, parmi lesquelles des journalistes et militants associatifs.