Présenté le 23 juillet à Clichy-sous-Bois, le projet Médicis Clichy-Montfermeil devient l’un des projets-phares de l’action de Fleur Pellerin. Avec une ambition : devenir l’un des pôles culturels majeurs du Grand Paris.

Stratégie. Laboratoire de la jeune création, résidence d’artistes, espace de présentation... Telles sont quelques-unes des facettes de l’ambitieux projet Médicis Clichy-Montfermeil, dont Fleur Pellerin a indiqué, le 23 juillet, qu’il entrait dans une « phase active de réalisation ». Pour lancer cette nouvelle étape, la ministre a présenté, devant les parties prenantes du projet – les villes de Clichy-sous-Bois et Montfermeil ainsi que la communauté d'agglomération, les préfectures d’Île-de-France et de Seine Saint-Denis et la Société du Grand Paris – une stratégie destinée à faire « avancer concrètement » ce qu’elle présente comme un « véritable emblème de [son] offensive culturelle en faveur de la jeune création et de la diversité ».

« Le projet Médicis Clichy-Montfermeil, véritable emblème de mon offensive culturelle en faveur de la jeune création et de la diversité » (Fleur Pellerin)

Périmètre. Le périmètre de cet incubateur culturel inédit a été présenté. Le nouveau site du projet Médicis Clichy-Montfermeil recevrait en résidence une quinzaine d’artistes « de haut niveau et à vocation internationale », selon Olivier Meneux, directeur du projet ; il pourrait également avoir vocation à accueillir des entrepreneurs culturels. Par ailleurs, le projet Médicis Clichy-Montfermeil abriterait aussi des espaces d’expositions, de spectacles, de formation, ainsi que des espaces communs ouverts à tous. Ce point est important, car il s’agit pour Fleur Pellerin de générer la participation des habitants de l’agglomération de Clichy-Montfermeil pour ancrer l'ambition de ce projet Médicis dans la réalité du territoire. Pour favoriser cet ancrage, on prévoit l’ouverture d’une gare du Grand Paris Express à Clichy-Montfermeil à l'horizon 2023.

Calendrier. Enfin, sur le plan du calendrier, les prochaines étapes du projet Médicis Clichy-Montfermeil ont été dévoilées : création dans les prochains mois d'une structure de préfiguration in situ, sous la forme d'un établissement public de coopération culturelle, qui sera placée sous l’égide d'Olivier Meneux ; la Tour Utrillo, inadaptée pour accueillir des artistes et du public, sera démolie courant 2016 pour laisser place au projet Médicis Clichy-Montfermeil ; mise en place d’un « Médicis avant les murs », un lieu éphémère qui fera vivre le projet avant l’achèvement du bâtiment, dont la date sera arrêtée d'ici quelques mois. D’autres avancées seront annoncées dès la rentrée : installation du comité de parrainage artistique sous le patronage de la ministre et présentation des premières esquisses du projet, lors du prochain comité interministériel du Grand Paris.

Projet Médicis Clichy-Montfermeil : les trois dates-clés

16 octobre 2014 : Réorientation du projet en faveur des jeunes créateurs

11 février 2015 : Nomination d’Olivier Meneux à la tête du projet

23 juillet 2015 : Création d’un établissement public de coopération culturelle pour le préfiguration du projet