Une déclaration pour le livre sera signée le 9 octobre, à l'initiative du Centre national du livre, par une quinzaine d'organismes européens à la Foire de Francfort, le rendez-vous mondial de l'édition, qui débute mardi soir.

Livre. Lors du conseil des ministres de la Culture de l'Union européenne, le 24 septembre à Turin, Fleur Pellerin a défendu « l'importance » de la contribution de la culture au projet politique européen. Elle a notamment mis l'accent sur « la nécessité de préserver le financement de la création et la rémunération des créateurs » et a assuré que « l'adaptation de la fiscalité sur les livres était à ce titre une priorité ». C'est en écho à ces prises de position que Vincent Monadé, président du Centre national du livre, est à l'initiative d'une déclaration commune sur le livre qui sera signée le 9 octobre à la Foire du livre de Francfort par une quinzaine d'orgalismes européens.

Organismes. Les premiers organismes signataires sont : le Département Promotion de la littérature et de la traduction du Goethe Institut (Allemagne), le Service général des lettres et du livre du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), le Département culture du Ministère de l’éducation et de la culture (Chypre), la Direction littérature, édition et librairies du Ministère de la culture (Croatie), le Département Culture du Gouvernement de la Catalogne (Espagne), le Centre national du livre (France), la Fondation pour la culture hellénique (Grèce), le Centre national du livre et de la lecture (Italie), le Centre de la littérature lettone (Lettonie), l’Institut polonais du livre (Pologne), la Direction générale du livre, des archives et des bibliothèques au Secrétariat d’Etat à la culture (Portugal), le Centre national du livre (Roumanie), l’Agence slovène du livre (Slovénie), le Centre d’information littéraire (Slovaquie).

Objectifs. Cette première déclaration européenne pour le livre a pour objectif, explique Vincent Monadé, « de garantir le droit des auteurs et préserver ceux des lecteurs ». Elle vise à favoriser l’émergence de positions communes pour la défense du droit d’auteur, un taux de TVA réduit sur les livres imprimés et numériques et le libre choix du lecteur, soit l’interopérabilité permettant de lire n’importe quel ouvrage sur l’appareil de son choix. Des actions collectives pourront également être menées en collaboration avec les fédérations professionnelles européennes.

En 2017, la France sera l'invitée d'honneur de la Foire de Francfort

A l’occasion de son déplacement en Allemagne lundi 22 septembre, le Premier ministre Manuel Valls a accepté officiellement l’invitation faite à la France par les organisateurs de la Foire de Francfort, première manifestation mondiale du secteur du livre, d’occuper  le Pavillon d’honneur en 2017. « Une opportunité exceptionnelle pour notre filière du livre d’accroître son rayonnement et son positionnement international », s'est réjouie Fleur Pellerin. Cette décision manifeste la volonté du Gouvernement de poursuivre la coopération franco-allemande en matière de politique culturelle, particulièrement forte dans le domaine du livre après les prises de positions communes sur la TVA réduite pour le livre numérique ou la défense du droit d’auteur.