Alors que "Partir en livre", la manifestation organisée par le ministère de la Culture et de la Communication pour promouvoir la lecture jeunesse, débute le 20 juillet, une étude du Centre national du livre révèle que près de 3 jeunes sur 4 "aiment lire". Explications.

La lecture, une activité qui serait délaissée par les jeunes ? Rien n’est moins sûr, si l’on en juge par une étude réalisée par l’institut Ipsos pour le Centre national du livre (CNL) auprès d’un échantillon de 1500 jeunes âgés de 7 à 19 ans. Les résultats de cette enquête, qui ont été dévoilés le 28 juin, permettent de dresser, à rebours des idées reçues déclinistes, un état des lieux précis et documenté de la lecture chez les jeunes. « Non seulement les jeunes lisent, mais ils aiment lire ! », se réjouit Vincent Monadé, président du Centre national du livre.

Non seulement les jeunes lisent, mais ils aiment lire !

Premier enseignement : la lecture reste une activité « importante » chez les jeunes, qu’elle soit prescrite dans le cadre scolaire (89%) ou librement choisie dans celui des loisirs (78%). En moyenne, les jeunes lisent six livres par an, dont deux dans le cadre scolaire et quatre dans celui des loisirs. Associée à la notion de « plaisir », cette lecture loisirs est même la première en termes de « fréquenc» de lecture : 68 % des jeunes lisent au moins une fois par semaine et 28 % lisent tous les jours ou presque.

Deuxième enseignement : plus que le « manque d’intérêt », ce sont d’autres critères, comme le « manque de temps » et, plus encore, la « concurrence avec les autres activités » qui présentent pour les jeunes un frein majeur à la lecture. En effet, la lecture est 7e sur 9 dans la liste des activités favorites des jeunes : regarder la TV (92%) et des vidéos (88%), voir des amis (87%), écouter de la musique (86%), pratiquer un sport (84%) et surfer sur internet (84%). En revanche, elle est « la première par rapport aux loisirs traditionnels », comme le cinéma ou la musique, relève Vincent Monadé, président du Centre national du livre.

Troisième enseignement : malgré une baisse du temps consacré à la lecture – les jeunes lisent en moyenne 3h par semaine, contre 7h30 consacrés à la télévision et 8h à internet – la lecture reste, pour une large majorité de jeunes, une activité qu’ils estiment « importante » (71 %). De même, ce sont 70 % des jeunes lecteurs, soit près de 3 jeunes sur 4, qui affirment « aimer lire ». Parmi leurs lectures favorites, on trouve en priorité des romans (55%) et des bandes dessinées (53%), avec une prédilection pour la SF et les sagas.

Quatrième enseignement : plus que celui des enseignants, c’est le rôle des parents qui est décisif dans l’incitation à lire. 65 % des jeunes disent que leurs parents leur « demandent » de lire des livres et, de façon générale, les plus grands lecteurs sont ceux qui vivent dans un foyer où il y a des livres. Autre résultat significatif : 88 % des jeunes fréquentent régulièrement la bibliothèque de leur établissement scolaire, et 60 % les bibliothèques municipales. « Ce taux est très supérieur au taux de fréquentation des adultes », souligne Vincent Monadé.

Vincent Monadé : « La lecture, c’est du plaisir »

À quelques semaines du lancement de Partir en livre, les choix ayant présidé à l’organisation de la manifestation initiée par le ministère de la Culture et de la Communication et le Centre national du livre, se trouvent confortés par une étude sur la place de la lecture dans la vie des jeunes. « Les jeunes aiment lire, c’est la première leçon de cette étude, commente Vincent Monadé, président du Centre national du livre. Ils lisent avant tout pour le plaisir, mais aussi pour se détendre, s'évader, rêver ». « Cette condition valide nos intuitions sur la période (estivale), sur l’approche (que le livre aille à la rencontre du jeune public, et non l’inverse) et sur le positionnement  (la lecture loisir)de Partir en livre », poursuit-il. De plus, l’étude souligne que le taux de lecture pour le loisir baisse fortement à l’âge de l’entrée au collège. « En corrélation avec ce basculement, Partir en livre mettra l’accent cette année sur la lecture des adolescents, avec l’organisation de soirées spéciales destinées à ce public spécifique », promet-il. « Cette étude conforte enfin l'importance de l'éducation artistique et culturelle, c’est un véritable enjeu pour le Centre national du livre », conclut Vincent Monadé.