La nouvelle posture Vigipirate « été-automne 2022 » est active à compter du 22 juin 2022 et maintiendra l’ensemble du territoire national au niveau « sécurité renforcée – risque attentat ».

Par conséquent, seul le logogramme correspondant à ce niveau doit être affiché :

Le retour des touristes et la disparition des contraintes liées aux jauges sanitaires renforce le risque de formation de files d’attente à l’entrée des établissements et événements culturels. Le ministère de la Culture recommande par conséquent l’application des mesures de prévention répertoriées dans les guides pratiques disponible en ligne :
http://www.culture.gouv.fr/Actions-de-renforcement-et-de-surveillance-des-lieux-culturels

Compte tenu de la situation internationale et de la persistance d’un niveau élevé de menace terroriste, les exploitants de sites touristiques sont invités à renforcer leurs mesures de vigilance et à prendre l’attache des forces de sécurité intérieure (police nationale et gendarmerie nationale). L’    attention des propriétaires de monuments qui désire participer aux Journées européennes du patrimoine est tout particulièrement attirée sur les mesures de précaution élémentaires et la nécessité de se manifester auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie locale. Les sites à forte valeur symbolique (historique, religieuse…) doivent faire l’objet d’une vigilance accrue.

Pour ce qui concerne les événements se déroulant sur la voie publique, les organisateurs sont invités à se référer au guide des bonnes pratiques de sécurisation d’un événement de voie publique disponible sur le site Internet du ministère de l’Intérieur à l’adresse suivante  :
https://www.interieur.gouv.fr/Publications/Securite-interieure/Securisation-des-evenements-de-voie-publiquev

 Ce document détaille les procédures à respecter et donne des exemples illustrés de mesures de protection contre les véhicules béliers, notamment. 

 Compte tenu des sinistres récents, les établissements culturels sont invités à compléter ou à mettre à jour leur plan de sauvegarde des biens culturels (PSBC). La protection du patrimoine culturel compte parmi les objectifs du dispositif ORSEC, le PSBC doit donc être réalisé en relation étroite avec les services de secours et être mis à leur disposition en cas d’intervention.