Liste des réponses Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 54

  Monuments historiques
technique menuiserie ; fonderie
désignation mobilier conçu par Alvar Aalto pour la maison de Louis Carré
localisation Ile-de-France ; Yvelines ; Bazoches-sur-Guyonne
édifice maison de Louis Carré
notice édifice
dénomination objet civil domestique
parties étudiées tabouret ; fauteuil ; canapé ; banquette ; table ; bureau ; table à manger ; commode ; pupitre ; miroir de toilette ; marchepied ; jardinière à fleurs ; maquette ; tapis de sol ; banc ; luminaire ; suspension ; lampe ; luminaire d'applique ; lampadaire
voir sous-dossiers
matériaux bois : taillé ; métal
auteur(s) Aalto Alvar (créateur)
; Artek (fabricant)
lieu d'exécution lieu d'exécution : Finlande, Helsinki
personnalité(s) Carré Louis (commanditaire, propriétaire)
siècle 2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
date(s) 1947 ; 1961
historique Louis Carré, célèbre galeriste et marchand d'art, fit édifier une maison à Bazoches-sur-Guyonne par l'architecte finlandais Alvar Aalto. La construction se déroula de 1956 à 1959. Les éléments de design sont également dus à Aalto, ainsi qu'à sa femme Elissa. À côté des pièces standards produites par la société Artek, Aalto dessine des objets uniques sur mesure pour cette maison. L'attention est portée sur les matériaux, les détails, la combinaison des différentes essences de bois, des cuirs, des textiles, des métaux et des verres. La maison servait d'écrin à la collection d'oeuvres d'art de Louis Carré. Les couleurs et les matériaux furent choisis pour mettre en valeur ces oeuvres. Au décès de Louis Carré en 1977, sa femme Olga demeure dans la maison jusqu'à sa mort en 2002. Les oeuvres d'art collectionnées sont vendues en 2002. En 2006, la maison devient la propriété de la fondation finlandaise pour la culture, qui en fait don à la fondation Alvar Aalto en France. L'État finlandais et des mécènes contribuent à l'entretien du bâtiment qui est préservé. La maison est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 5 juillet 1996. Il s'agit d'objets uniques. L'inventaire de tous les objets mobiliers a été fait par la fondation en 2006, avec l'attribution d'un numéro pour chaque élément. Alvar Aalto était partisan du fonctionnalisme et de l'architecture organique. Pour la plupart de ses constructions, l'architecte a conçu les objets. Il mit au point une technique de cintrage du bois permettant d'ancrer directement les pieds sous l'assise et utilisa le bois contreplaqué thermoformé. Alvar Aalto fonda en 1935 la société Artek, avec sa première femme Aïno, l'historien d'art Nils-Gustav Hahl et Maire Gullichsen, artiste, pour fabriquer des meubles répondant à un manifeste : promouvoir la culture moderne de l'habitation à travers des meubles durables de haute qualité, utilisant un langage et des formes propres. Ce langage originel passait par le mariage de la nature, omniprésente en Finlande, et de l'abstraction à travers l'usage de matières naturelles et de solutions techniques innovantes. (Source : Marie-Hélène Didier).
protection MH 2014/04/07 : classé au titre objet
  Arrêté n° 022. CNMH du 08/10/2013. CDOM du 06/12/2012. Objets inscrits MH le 02/04/2013. Propriété de l'association Alvar Aalto en France.
propriété propriété d'une association
sources Inventaire des objets in : Ulla, Kinnunen, Maison Carré, an inventory of Aalto objects, altogether 244, 19-24.4.2006 ; Marie-Hélène Didier (conservateur des Monuments Historiques en Ile-de-France) ; service de la conservation des antiquités et objets d'art des Yvelines
type d'étude liste objets classés MH
copyright © Monuments historiques
date versement 2014/06/27
référence PM78001299
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Palissy, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2348 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200

Requête ((commanditaire) :PERS )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0