Liste des réponses Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 18

technique peinture
désignation tableau : Saint Jérôme
localisation Île-de-France ; Yvelines ; Magny-les-Hameaux
édifice église Saint-Germain-de-Paris
notice édifice
dénomination tableau
matériaux toile (support) : peinture à l'huile
description Huile sur toile (toile de lin d'épaisseur moyenne), préparation rougeâtre, couche picturale lisse sans empâtement, cadre en tilleul sculpté et doré de la seconde moitié du XIXe siècle (hors classement).
dimensions h = 118 ; la = 95
iconographie portrait ; saint Jérôme au désert ; à mi-corps ; Christ en croix ; crâne
commentaire iconographique Saint Jérôme au désert, portraituré à mi-corps, contemple avec ferveur le Christ sur la croix, crucifix qu'il tient de la main droite, supportée par un crâne, et porte un pierre à sa poitrine de la main gauche.
état oeuvre restaurée
précision état Tableau anciennement rentoilé à la colle. Tableau et cadre restaurés de novembre 2012 à juin 2013 par Michel Huet (traitement du support, rentoilage à la cire-résine, changement du châssis), Marie-Paule Barrat (traitement de la couche picturale) et Jean-Pierre Galopin (dorure et cadre).
auteur(s) Reni Guido (peintre)
école ou atelier Reni Guido (atelier)
siècle 1er quart 17e siècle
historique Tableau attribué à Guido Reni (1575-1642) et son atelier. Les circonstances de la découverte : la restauration de l'oeuvre. Ce tableau, accroché très en hauteur dans l'église paroissiale, est repéré en 2007 à l'occasion d'une visite de recensement des objets dignes d'intérêt. Ne pouvant bénéficier à l'époque d'un examen approfondi, il est à l'époque considéré comme une copie de grande qualité du XIXe siècle de l'oeuvre exécutée vers 1624-1625 par Guido Reni et conservée à la National Gallery de Londres. C'est à l'occasion de sa restauration en 2012 que l'ancienneté de cette peinture est évoquée pour la première fois par les restaurateurs, après qu'ils aient eu accès au revers de l'oeuvre et surtout à sa toile originale dégagée de l'ancien renfort qui la masquait jusqu'alors. Si la provenance de cette oeuvre n'est pas connue, plusieurs hypothèses pourraient expliquer son arrivée dans l'église de Magny avant le début du XXe siècle (l'oeuvre est mentionnée dans l'inventaire des objets de l'église, réalisé à la suite de la séparation des Eglises et de l'Etat en 1905) : celle d'une donation faite au XIXe siècle par un riche collectionneur de la commune ou celle d'une donation plus ancienne, en relation directe avec le milieu janséniste et les Solitaires présents dans l'abbaye de Port-Royal-des-Champs située à quelques kilomètres de là. Cette dernière hypothèse, qui paraît au premier abord la plus séduisante au regard de l'iconographie de l'oeuvre - le choix de figurer saint Jérôme, ermite ascète et contemplatif, retiré dans le désert de Chalcis (Syrie), méditant les Ecritures - n'est pas sans rappeler la retraite d'illustres Solitaires de Port-Royal-des-Champs, tels que Robert Arnauld d'Andilly, qui installés dans l'ancienne abbaye des religieuses, se livrent à des travaux d'érudition, à la traduction des Pères de l'Eglise et à la réécriture de la vie des saints. Attribution : il est indéniable qu'un grand nombre de traits communs rapprochent fortement l'oeuvre de Magny-Les-hameaux de l'oeuvre anglaise, aussi considérée comme une copie de Reni jusqu'à sa restauration au milieu des années 1980. On y retrouve ce qui fait l'intensité et le réalisme tant appréciés en France chez les maîtres italiens du XVIIe siècle, et que Reni maîtrise à la perfection. Ainsi, dans la représentation du saint, père de l'Eglise et traducteur de la Bible en latin, le pathos marquant le visage est accentué par la bouche ouverte - que l'on remarque aussi sur le Moïse et les tables de la Loi (Rome, Galerie Borghèse) peint par Reni dans les mêmes années 1624-1625 - et l'usage savant de la lumière traitée en clair-obscur. Le modèle puissant de la figure émerge alors d'un fond sombre grâce à la mise en place d'un drapé rouge souvent employé par le peintre dans ses compositions. Pour autant, si la conception des oeuvres sous le monopole de Reni, qui en réalise probablement le modèle initial, rares sont les oeuvres entièrement autographes. En effet, son atelier, comme celui de la plupart des artistes, est très fréquenté, et la présence de nombreux élèves et assistants rend difficile l'établissement de la paternité de toutes les peintures qui en sont issues, d'autant plus que les interventions du maître peuvent être de qualité et de nature très variées en fonction des oeuvres. C'est sans doute pourquoi l'attribution du tableau de Magny est prudemment proposée par Daniele Benati, professeur en histoire de l'art moderne à l'université Alama Mater de Bologne, sous la forme Guido Reni et atelier.
protection MH 2015/07/06 : classé au titre objet
  Arrêté de classement n° 053. CDOM 11/12/2014. CNMH 27/01/2015. Inscrit au titre objet le 09/02/2015.
propriété propriété de la commune
bibliographie Salvy, Gérard-Julien, Guido Reni, collection Maîtres de l'Art, Gallimard, Paris, 2001.
sources Marie-Hélène Didier (conservateur des Monuments Historiques d'Île-de-France) ; Cécile Garguelle-Hébert (conservateur des antiquités et objets d'art des Yvelines) ; documentation peinture du musée du Louvre ; archives départementales des Yvelines (1V 308)
type d'étude liste objets classés MH
copyright © Monuments historiques
date versement 2015/09/01
référence PM78001355
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Palissy, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.
1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5800  5801-6000  6001-6200  6201-6400  6401-6600  6601-6800  6801-7000  7001-7200  7201-7400  7401-7600  7601-7800  7801-8000  8001-8200  8201-8400  8401-8600  8601-8800  8801-9000  9001-9200  9201-9400  9401-9600  9601-9800  9801-10000  10001-10200  10201-10400  10401-10600  10601-10800  10801-11000  11001-11200  11201-11400  11401-11600  11601-11800  11801-12000  12001-12200  12201-12400  12401-12600  12601-12800  12801-13000  13001-13200  13201-13400  13401-13600  13601-13800  13801-14000  14001-14200  14201-14400  14401-14600  14601-14800  14801-15000  15001-15200  15201-15400  15401-15600  15601-15800  15801-16000  16001-16200  16201-16400  16401-16600  16601-16800  16801-17000  17001-17200  17201-17400  17401-17600  17601-17800  17801-18000  18001-18200  18201-18400  18401-18600  18601-18800  18801-18853 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200

Requête ((peintre) :AUTR )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0