Liste des réponses Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
technique sculpture
désignation groupe sculpté : Mise au tombeau ; sépulcre
localisation Bourgogne ; Yonne ; Tonnerre
aire d'étude Bourgogne
adresse rue de l'Hôpital
édifice hôpital
notice édifice
dénomination groupe sculpté
matériaux pierre
description Sept personnages, en dehors du Christ, composent cette mise au tombeau. L'homme situé à la tête du Christ pourrait être Joseph d'Arimathie. Ensuite, de gauche à droite, viennent : la Vierge et Jean, Marie de Magdala, Marie d'Alphée, mère de Jacques et de Joseph et Marie Salomé. Aux pieds du Christ, un marchand, peut-être Nicodème. Les plis des manteaux sont lourds et assez caractéristiques de la sculpture bourguignonne de la fin du Moyen Age. Les visages aux yeux fermés donnent aux personnages une expression très intériorisée. Ils ne se regardent pas et semblent absents de la scène, préférant le recueillement intérieur à l'expression de la douleur.
dimensions Dimensions non prises
iconographie Mise au tombeau
auteur(s) Michel Jean (sculpteur)
; La Sonnette Georges de (sculpteur)
école ou atelier Sluter (école)
lieu d'exécution lieu d'exécution : Bourgogne
siècle 3e quart 15e siècle
date(s) 1453
historique L'oeuvre a été exécutée par deux élèves de Claus Sluter, Jean Michel et Georges de la Sonnette, grâce au don d'Ancelot de Buronfosse, marchand de Tonnerre, en 1453 et placée dans la chapelle dite du Sépulcre (et plus tard dans les registres de délibérations et inventaires d'objets mobiliers du "Revestiaire") en 1454. Le groupe a été restauré en 1861 par le sculpteur italien, originaire de Milan, Eugenio Thierry, auquel, la même année, le conseil d'administration avait commandé un buste de Camille Dormois. Les deux gardes qui complétaient la scène originelle ont disparu (cf. registre des délibérations de l'hôpital, 1861). Il avait été envisagé de déplacer, en 1861, la mise au tombeau, qualifiée dans tous les textes de Sépulcre. La grille de clôture en fer forgé qui forme barrière et main-courante a été sans doute placée là à cette date. La dernière restauration date de 1983. L'épisode source des représentations habituelles des mises au tombeau, dont, en Bourgogne, les plus célèbres en dehors de Tonnerre sont, celle de Semur-en-Auxois et celle de Châtillon-sur-Seine, est décrite dans Luc, 23, 55-56 et dans Marc 16, 1-3.
protection MH 1902/08/12 : classé au titre objet
  Le groupe sculpté fait partie de la même campagne de protection que le tombeau de Marguerite de Bourgogne.
propriété propriété d'un établissement public
type d'étude enquête thématique régionale (patrimoine hospitalier)
nom rédacteur(s) Le Clech - Charton Sylvie
copyright © Inventaire général
enquête 2005
date versement 2006/10/16
référence IM89002280
crédits photo Thierry, Michel - © Inventaire général
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55
autre dossier dossier de protection
 
Protection des droits des auteurs de la base Palissy, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IM89002280) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0