Liste des réponses Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Monuments historiques
technique sculpture ; marbrerie
désignation tombeau de Louis XII, roi de France et d'Anne de Bretagne, son épouse
localisation Ile-de-France ; Seine-Saint-Denis ; Saint-Denis
édifice basilique, puis cathédrale Saint-Denis
dénomination tombeau
matériaux marbre
description Marbre de Carrare. Le tombeau se compose, au-dessus du soubassement, d'une sorte de catafalque rectangulaire percé de douze arcades en plein-cintre, sur la plate-forme supérieure duquel sont les figures de Louis XII et de sa seconde épouse, Anne de Bretagne, ici représentés vivants, en grand costume d'apparât, agenouillés les mains jointes. Au-dessous, dans l'ombre, reposent sur un sarcophage les défunts gisants, montrés nus à l'état de cadavres, avec un réalisme implacable. Dans les arcades de l'édicule, qui reposent sur des pilastres ornés d'arabesques et de rinceaux, encadrent les statues des douze apôtres. Aux quatre angles, les vertus cardinales. Les quatre côtés du soubassement montrent les victoires de Louis XII en Italie, transposées à l'antique.
dimensions Dimensions non prises.
iconographie Louis XII ; roi de France ; Valois ; reine ; France
état oeuvre restaurée
précision état Oeuvre restaurée en 2010 par Nathalie Bruhière, Daniel Ibled et Fanny Kurzenne.
auteur(s) Juste Jean (sculpteur)
; Juste Antoine (sculpteur)
; Juste Juste de (sculpteur)
siècle 2e quart 16e siècle
date(s) 1516 ; 1531
historique Oeuvre exécutée entre 1516 et 1531. Le roi de France Louis XII (1462-1515) et Anne de Bretagne (1477-1514), sa seconde épouse, veuve de Charles VIII. Commande de François Ier à Tours, de 1516-1517 à 1522, par plusieurs artistes italiens et erigé dans l'abbatiale de Saint-Denis, à l'emplacement où il a été rétabli, en 1531. Si la conception de l'ensemble peut être attribué à Guido Mazzoni (venu en France en 1494, mort en 1518), auteur du tombeau de Charles VIII pillé en 1792, la part principale dans l'exécution de l'Oeuvre revient au sculpteur florentin Jean Juste Ier, né Giovani di Giusto Betti, naturalisé en 1513 et fixé à Tours (1485-1549). De sa main sont les statues de Louis XII et d'Anne agenouillés et priants, ainsi que celles des souverains gisants. Son frère aîné, Antoine Juste (1479-1519), collabora à ce tombeau pour les magnifiques bas-reliefs du pourtour du soubassement. Le fils d'Antoine Juste, Juste de Juste (Tours, 1505-1559), participa également à la décoration sculptée du monument, en exécutant les statues des douze apôtres et de quatre vertus qui sont aux angles.
protection MH 1906/06/19 : classé au titre objet
propriété propriété de l'Etat
type d'étude liste objets classés MH
copyright © Monuments historiques, 1994
date versement 1994/02/02
référence PM93000171
crédits photo Durand, Jean-Eugène (photographe) - Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
 
Contact service producteur
 
Protection des droits des auteurs de la base Palissy, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((PM93000171) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0