MUSEOFILE
Répertoire des musées français

 

Nouvelle recherche Nouvelle recherche     Affiner la recherche Affiner la recherche     Liste des réponses Liste des réponses    

Réponse n° 1    
image
 

Musée de la porcelaine Adrien Dubouché

Nom usuel

Musée Adrien Dubouché

 

Musée de France, au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

8 place Winston Churchill

 

87000

 

Limoges

05 55 33 08 50

Fax

05 55 33 08 55

http://

www.musee-adriendubouche.fr

contact.musee-adriendubouche@culture.gouv.fr

Copyright photo

Musée Adrien Dubouché à Limoges

Thématiques principales

Arts décoratifs

 

Oeuvres du musée dans la base Joconde

Accès

En voiture : parking de 600 places en face du musée, parking sous-terrain (place d'Aine et place de la Motte).
En car de tourisme : emplacement réservé devant le musée.
En bus : arrêt place Winston Churchill
En train : gare des bénédictins (3h de Paris), puis bus n°6 et 8 ou 20 mn à pied.
En avion : à 1h de Paris Roissy Charles de Gaulle et Orly

Activités culturelles

expositions temporaires
visites guidées
accueil des scolaires

Equipements

Ascenseur

Historique des collections

La Société royale d'agriculture, de science et d'art de Limoges a constitué le fonds des collections du musée, créé par arrêt préfectoral en 1845. Un de ses adhérents, Adrien Dubouché, philanthrope, accepte en 1865 de prendre la direction du musée. Dès 1866, il fait don de 400 objets au musée. En 1868, il crée une école d’art qu’il installe dans le même bâtiment que celui du musée, afin que les collections servent de source d’inspiration pour les artistes. A la mort de son ami Albert Jacquemart, spécialiste de la céramique orientale, il rachète sa collection constituée de près de 600 pièces et en fait don au musée. Pour le remercier de son geste généreux, le conseil d’Etat, sur la demande de la ville de Limoges, décide que le musée porera son nom. En 1880, c’est la collection de Paul Gasnault, conservateur du musée des arts décoratifs de Paris, qu’il rachète pour le musée. Ses dons s'élèvent à plus de 4 000 objets. En 1881, à la mort d’Adrien Dubouché, le musée et l’école ont atteint une telle ampleur qu’à la demande de la ville une loi transforme les deux institutions en établissements nationaux et décide la construction d’un nouveau bâtiment

Atouts majeurs

Poterie gréco-romaine et médiévale
Faiences de Nevers, Rouen, Lunéville, Moustiers et Marseille
Porcelaines "Bleu et Blanc" et monochromes. Collection Gasnault de "Famille verte" et de " Famille rose". Porcelaines orientales (Japon, Perse)
Grès
Verre

Thèmes des collections

Antiquités étrangères : Grecques et romaines, Orientales ; Archéologie nationale : Protohistoire, Médiéval, Moderne ; Arts décoratifs : Céramique ; Fonds ancien d imprimés ; Sciences et techniques : Industrie (porcelainière)

Artistes

manufacture de Vincennes, manufacture de Sèvres, manufacture de Meissen, manufacture de la Reine, manufacture du comte d’Artois, manufacture Veuve Perrin, manufacture Leboeuf et Millet, manufacture Michel et Valin, manufacture Ardant, manufacture Pouyat, manufacture Haviland, manufacture GDA, manufacture Raynaud

Protection bâtiment

Classement au titre des Monuments Historiques

Intérêt architectural

Le bâtiment a été construit entre 1896 et 1900 par Mayeux. La façade est décorée de plaques de porcelaine des noms des six personnages représentatifs de l'histoire de la région. A l'intérieur, le sol en mosaïque est de Guibert Martin, les peintures murales sont de Rouillard et les vitraux historiés de Delon

Tourisme

Jardin botanique. Gare des bénédictins. Cathédrale Saint-Martial. Eglise Saint-Pierre. Chapelle Saint-Aurélien

 

M5015


  

1