Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site tissage et filature de coton Zeller Frères et Cie, puis Ets Zeller frères, puis usine d'articles en caoutchouc et de pièces détachées en matière plastique Transac
localisation Franche-Comté ; Territoire de Belfort ; Etueffont
aire d'étude Territoire de Belfort
adresse 28, 37 Grande Rue
hydrographie dérivation de la Madeleine
destinations successives usine d'articles en caoutchouc ; usine de pièces détachées en matière plastique
dénomination tissage ; filature
parties non étudiées atelier de fabrication ; atelier de réparation ; entrepôt industriel ; magasin industriel ; logement ; logement patronal ; laboratoire ; bureau d'entreprise ; quai ; garage
époque de construction 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle
année 1879 ; 1889
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique Le tissage est fondé en 1879-1880 par la société Zeller frères d'Oberbrück (68). En 1889, les frères Zeller déclarent, par suite de difficultés à se procurer des filés, qu'ils se trouvent dans la nécessité d'y adjoindre une filature. Elle est construite peu après au sud du tissage. Les ateliers de fabrication du tissage sont agrandis et complétés d'un bâtiment abritant bureaux, laboratoire et magasins à l'extrême fin du 19e ou au début du 20e siècle. Un logement patronal et sa conciergerie, bâtis à proximité à la fin du 19e siècle, sont transformés en centre pour handicapés en 1949, et depuis 1954 investis par l'Association des Paralysés de France (1984 040AB 61). En 1884, la société en nom collectif Zeller frères devient Zeller frères et Cie (société en commandite par actions) , puis Ets Zeller frères en 1930 (société anonyme). La filature ralentit progressivement son activité à partir de 1931, pour s'arrêter définitivement en 1935. En 1933, la société de teinturerie Boissière et fils (Rouen, 76) prend 90 % du capital de la société Zeller. Les métiers à tisser sont automatisés en 1938-1939. En 1956, le tissage et la filature sont vendus à la société parisienne Union des Entreprises textiles (UDET) , qui cède le bail de 1956 à 1972 à diverses sociétés (Tissages de la Reigne, Cotonnière de la Doller, la Luxovienne, Tissages de Belfort, Ets Martinet et Fils). En 1964, date vraisemblable de fin de l'activité de tissage, les bâtiments sont occupés par les Teintureries du Territoire. Claude Winninger achète l'atelier de filature en 1972 et y implante peu après sa fabrique de courroies en caoutchouc et matière plastique (Transac). En 1984, les Teintureries du Territoire quittent l'ancien atelier de tissage, lequel est acheté l'année suivante par M. Winninger pour agrandir son entreprise. La société Transac est transférée à Burnhaupt (68) en 1998. Les cheminées et les salles des machines ont été détruites en 1991. Un quai de chargement couvert a été aménagé contre l'atelier de fabrication du tissage, dont les sheds ont été remplacés par des toits à longs pans. Quelques-uns des bâtiments sont actuellement loués à des entreprises (stockage).
Présence d'une turbine en 1880, de 9 000 broches à la filature en 1890 et d'une machine à vapeur des Forges de Brousseval (52) en 1907.
140 personnes au tissage en 1881, 196 en 1889, 59 à la filature et 247 au tissage en 1892, 150 en 1952, 60 personnes vers 1975.
description Les ateliers de fabrication, construits en moellon de grès et enduit, sont en rez-de-chaussée couverts de sheds et de toits à longs pans. Les bureaux, les logements et le laboratoire ont un étage carré et un étage de comble en moellon de grès enduit. Le logement patronal, en rez-de-chaussée surélevé, à un étage carré et un étage de comble, est construit en pierre de taille ; le toit à longs pans et croupe est couvert en ardoise. La conciergerie possède un étage de comble et un toit brisé en pavillon couvert d'ardoise.
étages rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble
escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en charpente métallique
gros-oeuvre grès ; moellon ; pierre de taille ; enduit ; béton ; parpaing de béton ; bois ; pan de bois
couverture (type) shed ; toit à longs pans ; demi-croupe ; toit brisé en pavillon
couverture (matériau) tuile mécanique ; ciment amiante en couverture ; ardoise ; verre en couverture
état établissement industriel désaffecté
propriété propriété privée
type d'étude patrimoine industriel
rédacteur(s) Favereaux Raphaël
référence IA90000003
  © Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
date d'enquête 1999
date versement 2002/03/08
date mise à jour 2008/12/18
crédits photo Sancey, Yves - © Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
 
dossier en ligne
 


1

  Requête : ((IA90000003) :REF )
Relations : Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0