Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site château
localisation Alsace ; Bas-Rhin ; Scharrachbergheim-Irmstett
aire d'étude Wasselonne
lieu-dit Scharrachbergheim
adresse 92 rue du Château
dénomination château
parties non étudiées enclos ; parc ; communs ; fossé ; grange ; étable
objets mobiliers
époque de construction 15e siècle ; 2e quart 16e siècle ; 17e siècle ; 2e quart 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle
année 1527 ; 1530 ; 1673 ; 1727
auteur(s) Schützenberger Louis Frédéric (peintre)
historique On ignore la date d'édification de ce château. La plupart des historiens s'accordent pour une construction du 15e siècle, après la destruction du château situé sur la colline du Scharrach. Les pierres de taille à bossage rustique à la base des murs nord et est semblent correspondre à cette période. Après 1462, il passe de la famille de Scharrach aux Dettlingen (?). La date de 1530 est gravée sur le linteau de l'entrée de l'aile ouest (réemploi ?) ; celle de 1527 (et non 1727, comme on l'a souvent lue) , est gravée sur la porte charretière près des communs. D'importants dommages auraient été causés durant la guerre de Trente ans. Importantes restaurations vers 1673 (fenêtre datée) , 1727, puis vers le milieu du 19e siècle, par le baron du Hazier. C'est à la restauration de ce dernier que l'on doit l'escalier en bois, daté 1845 et signé : Duquemy, les portes et les chambranles intérieurs réalisés à partir d'armoires du 17e siècle. Après 1870, la propriété passe au peintre strasbourgeois Louis Schutzenberger (1825-1903) qui fit cloisonner la grande salle du 16e siècle au premier étage de l'aile est, aménagea son atelier au dernier étage de la même aile et décora ces deux salles de peintures murales. Vers 1885, il cède l'édifice au négociant Frédéric Mewès, qui épousa sa fille Julie Laure. Le propriétaire suivant sera son fils Charles Frédéric Mewès, architecte de renommée internationale (le Ritz à Paris, travaux en Espagne, Grande-Bretagne, décoration des transatlantiques) , mort en 1914 puis son fils Charles Edouard, architecte en Alsace et à Paris (1889-1968) le transmit aux actuels descendants. Le parc est de création récente. Un pont dormant a remplacé le pont levis. La tour au milieu de la façade postérieure a été édifiée avec divers éléments en pan de bois sculpté. De nombreux éléments lapidaires ont été rapportés dans le parc. Les communs semblent dater du 16e siècle.
description Château, à la limite basse du village, entouré d'un mur d'enclos. Bâtiment principal (de plan en U) entouré d'un fossé, à 4 tourelles d'angle tronquées. Il semble y avoir eu un corps de passage donnant accès à la cour depuis le pont enjambant le fossé (attesté par le plan de Striedbeck Jeune de la 2e moitié du 18e siècle et par la vue de E.F. Imlin, de 1815). Sur le plan cadastral de 1839 le château a déjà la configuration actuelle en U. Elévations à 3 niveaux d'ouvertures. Seule l'aile est dispose d'une cave en sous-sol. Au-dessus, grande salle en rez-de-chaussée surélevé, dite " des chevaliers " qui, à l'origine était d'un seul tenant, avec grande poutre centrale reposant sur deux piliers intermédiaires. Le peintre Schutzenberger a installé son atelier au-dessus, en partie sous les combles. Dans la tourelle nord-est, qui est la seule à avoir conservé une fente de tir d'origine, un escalier en vis. Aile ouest, sans sous-sol, sur un rez-de-chaussée et 2 étages carrés. Tourelles d'angle modifiées en plan (rez-de-chaussée de la tourelle sud-ouest) et en couverture. Nombreuses ouvertures modifiées aux 18e et 19e siècles. Corps de logis principal étayé au rez-de-chaussée par des poutrelles métalliques depuis la campagne de restauration, début 20e siècle. Escalier intérieur en bois, fin 17e ou début 18e siècle. Communs en rez-de-chaussée perpendiculaires à la grange-étable.
étages sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; 2 étages carrés
gros-oeuvre grès ; pierre de taille ; moellon ; enduit
typologie passage d'entrée
type d'étude inventaire préliminaire
rédacteur(s) Poinsot Gilbert ; Haegel Olivier
référence IA67007019
  © Inventaire général
date d'enquête 1996
date versement 1998/12/21
date mise à jour 2013/09/05
Contact service producteur
dossier consultable Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31
autre dossier dossier de protection
 


1

  Requête : ((IA67007019) :REF )
Relations : Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0